Ce champ est invalide

Présidentielle : 4 voix d'écart entre Fillon et Macron à Uzès

RSS

Le second tour de l'élection présidentielle verra s'affronter Emmanuel Macron (En Marche !) et Marine Le Pen (Front National). À Uzès, François Fillon (Les Républicains) est arrivé en tête.

François Fillon devance de quatre voix seulement Emmanuel Macron, avec 1130 voix (23,54% des suffrages exprimés) pour le premier contre 1126 (23,46% des suffrages) pour le second. Troisième, Jean-Luc Méléchon, avec 21,88% des voix (1050 votes).

L'abstention s'est élevée à 25,88%, supérieure de près de 6 points à la moyenne départementale. Dans le Gard, Marine Le Pen arrive largement en tête. Retrouvez tous les résultats ici

Parmi les réactions, celle de Denis Bouad, président du Département du Gard : "(...) Je regrette que le candidat du PS n'ait pas pu rassembler, convaincre les progressistes. De nombreux élus, de nombreuses personnalités et beaucoup d'électeurs de gauche ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron. J'appelle tous les démocrates et tous les républicains à soutenir, à voter et à faire voter pour Emmanuel Macron contre le FN. Aucune voix ne doit manquer. La deuxième place de Marine Le Pen n'est pas une bonne nouvelle. Son score, particulièrement dans le Gard, me désole, m'inquiète et me mobilise. Il se nourrit de la confusion, du repli, de la division. Il est de la responsabilité de tous de le combattre dans les urnes et dans l’action. Il renforce ma conviction que dans notre département, nous devons être fermes et déterminés pour apporter aux Gardoises et aux Gardois des réponses efficaces et concrètes à leurs besoins au quotidien".

Yann Dortindeguey, responsable du comité uzétien de En Marche !, d'Emmanuel Macron : "Immense joie. Émotion. Je suis heureux et serein ce soir. Bravissimo Emmanuel Macron et tous les Marcheurs !".

Richard Flandin, candidat aux législatives sur la 6e circonscription et soutien de François Fillon : "Les urnes se sont exprimées. Le résultat est serré. Malheureusement, François Fillon ne fait pas partie des finalistes. Si je respecte ce choix, je le regrette sincèrement, pour la France, pour son avenir. Au regard du déchainement médiatique et judicaire contre lui, nous ne pouvons avoir que des regrets. Je ne donnerai aucune consigne de vote. Je demande désormais à nos électeurs de se mobiliser pour les élections législatives".


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide