Ce champ est invalide

Énergie : l'UFC casse les prix

RSS

Consommation


Dix ans après l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, UFC‑Que Choisir estime que la concurrence manque de dynamisme. Les consommateurs sont invités à se regrouper pour obtenir les tarifs les plus intéressants.

50 000 ménages ont souscrit, l’an dernier, l’offre du fournisseur Lampiris, qui a remporté la mise en concurrence proposée par UFC ‑ Que Choisir. «L’économie a été de 26 % sur le tarif réglementé hors taxes de l’électricité, et de 17 % sur le gaz», met en avant Georges Vinhas, qui assure la permanence de l’association de consommateurs à Uzès. 

L’UFC reconduit sa campagne d’offre groupée : elle appelle les consommateurs intéressés à se déclarer avant le 25 septembre : l’inscription est gratuite et ne les lie pas, puisqu’ils ont la possibilité de répondre ou non à l’offre négociée par l’association. 

Marge de négociation

Cette démarche, initiée en 2011 pour le marché du gaz de ville, a ensuite été étendue au domaine de l’électricité. L’idée est de dynamiser la concurrence : dix ans après l’ouverture du marché de l’énergie, 85 % des ménages français sont encore soumis au tarif réglementé de l’électricité (et 51 % des ménages concernés pour le gaz). Or l’UFC constate une hausse de ces tarifs réglementés alors que les prix de gros baissent, et juge limité l’intérêt des offres «du marché» (l’écart observé par rapport aux tarifs réglementés va de 3,5 % à 7 %).

«La plupart des opérateurs s’alignent une fois mis en concurrence», indique Georges Vinhas. L’offre retenue par l’association (résiliable à tout moment) sera valable pour deux années. Trois «lots» sont en jeu : la fourniture en gaz, en électricité, et par ailleurs, en électricité issue des «petits producteurs d’énergie renouvelable», nouveauté de cette campagne. 

Les deux premières offres évoquées ne sont pas limitées en nombre de souscripteurs ; pour la troisième en revanche, seuls les 25 000 premiers consommateurs «inscrits» dans cette campagne pourront souscrire. 

Seuls les particuliers, hors co‑propriétés, sont concernés par la campagne. 

Une fois connu le «volume» potentiel du marché (nombre d’inscrits), les opérateurs procéderont à des «enchères inversées» auprès de l’association. L’un d’eux devrait être désigné le 16 octobre prochain : il sera alors possible d’étudier son offre et d’y souscrire. 

Cela vaut-il le coup pour tout le monde ? «Il faut examiner chaque cas, le mieux est d’étudier avec l’UFC son contrat et sa consommation selon les heures pleines et creuses. Quand l’économie attendue est minime et qu’il n’y a pas de problème particulier avec l’opérateur sous contrat, je déconseille généralement de souscrire», explique Georges Vinhas. D’ailleurs, les offres spécifiques «EJP» et «Tempo» sont exclues de la campagne actuelle.

L’intérêt serait plus évident pour les ménages qui utilisent à la fois le gaz et l’électricité, ou pour ceux dont la consommation électrique est élevée. 

Parmi ses arguments, l’UFC ‑ Que Choisir promet«un contrat sûr», forte de son expérience dans les relations avec les opérateurs. L’association sera en effet compétente pour concilier clients et entreprises en cas de litige. 

Les frais de dossier que représente la campagne tarifaire 2017 seront récupérés par l’association : seuls les souscripteurs finaux devront s’acquitter de la somme (qui va de 5 € pour un adhérent à 14 € pour un non‑adhérent et une offre couplée gaz-électricité). 

Les inscriptions se font sur www.choisirensemble.fr ou bien par téléphone au 09 71 00 30 30 (du lundi au vendredi de 8h30 à 19h).

La permanence uzétienne de l’UFC‑Que Choisir est fermée jusqu'au 20 août inclus.

Quentin Germain

(redaction2.uzes@riccobono.fr)


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide