Ce champ est invalide

Un vent de changement pour la rentrée

RSS

Société


18/08/2017

Au Pont du Gard, dans les établissements scolaires ou dans la paroisse catholique d'Uzès, les changements de visages sont nombreux en cette rentrée.

Au printemps dernier, lors d’une conférence de presse avec le Groupe F, le directeur de l’EPCC du Pont du Gard, Paolo Toeschi, a pris la parole pour dire «merci» après 10 années passées à la tête du site touristique. «Une expérience humaine et une très belle expérience professionnelle» pour laquelle il a rendu un hommage appuyé à ses collaborateurs. «Un directeur général ne réussit qu’avec une bonne équipe», a-t-il souligné en saluant le président Patrick Malavieille, «le soutien de nos conseils d’administration successifs» et les partenaires institutionnels (Département, Région) et culturels. évoquant un parcours durant lequel «il a fallu résister à pas mal de choses - la vie m’a appris à l’accepter, c’est ainsi».  

Le contrat de Paolo Toeschi prendra fin le 30 septembre. Il intègrera le service Tourisme du Département «pour les trois mois qui le séparent de son départ en retraite», comme l’a annoncé le président Denis Bouad il y a quelques jours. Une mission liée aux sites Unesco l’y attendrait. Sébastien Arnaux, l'actuel directeur adjoint du Pont du Gard, lui succèdera.

En milieu scolaire

Il y a aussi du changement à la tête de certains établissements scolaires uzétiens. Après six années passées à Uzès, Christine Troussier, la proviseure du lycée des Métiers d’art Guynemer, s’en va pour Béziers où elle dirigera la cité scolaire Henri IV. «Je passe de 300 à 1 700 élèves», glisse-t-elle.

Elle dit sa fierté d’avoir participé au rayonnement de l’établissement uzétien - «le seul de ce type dans l’académie» - du local à l’international. «Le lycée est à l’honneur lors de la biennale d’art contemporain de Laudun, c’était aussi le seul établissement présent au salon Ob’Art». Une médaille d’or a encore été obtenue par Guynemer le mois dernier au concours européen de taille de pierre, en Autriche. Et son «cadeau de départ» a été la cérémonie de récompense du 7 juillet à la Sorbonne, lors duquel la proviseure a accompagné deux élèves honorées pour leur travail. 

Elle dit aussi sa reconnaissance envers ses interlocuteurs en Uzège. De nombreux partenariats ont été noués localement, des Journées européennes des Métiers d’art aux créations d’élèves à destination d’institutions, en passant par le soutien apporté par les associations de bienfaisance. «On nous a toujours ouvert la porte, souri et offert des compétences précieuses», insiste Christine Troussier. 

Quid de l’avenir ? «La construction de l’internat devrait débuter en août, cela va libérer de la place à terme. J’ai demandé l’ouverture de plusieurs sections, en particulier d’un Brevet Métiers d’art en ferronnerie d’art. Ce serait un diplôme intermédiaire important pour le lycée». Établissement dont l’attractivité se maintiendra dans l’avenir, espère-t-elle. 

À l’école Sainte Anne, l’émotion est palpable. La directrice Sophie Martinez passe le relais à Stéphanie Reynard. Arrivée dans l’établissement le 1er septembre 2013, Sophie Martinez, originaire de la Sarthe, avait alors «relevé le pari» de faire perdurer cet établissement en grande difficulté financière. «Le contexte était douloureux et mon passage a bousculé les habitudes», constate-t-elle. À côté des efforts de gestion réalisés, elle a introduit dans les classes la «pédagogie coopérative» qui lui est chère, avec des formations pour les enseignants sur les modèles pédagogiques qui se pratiquent au Canada ou en Finlande. «L’équipe enseignante est hautement qualifiée, elle avait simplement besoin de retrouver de la confiance. Le levier de la communication a mené à ce déclic», estime la directrice. Satisfaite d’avoir su «bousculer les habitudes» à l’époque, pour laisser aujourd’hui «une école qui peut se projeter dans l’avenir», Sophie Martinez s’en va pour Montauban où elle dirigera une école privée de 21 classes, qui dépend comme Sainte Anne de l’ordre catholique des Ursulines. 

Pendant le dernier trimestre scolaire, Sophie Martinez et Stéphanie Reynard  ont mené les rendez-vous ensemble afin que la seconde s’imprègne de la fonction. Ces trois dernières années, elle était maître ASH (adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés) à l’école Sainte Anne. «Il est rare qu’un chef d’établissement soit issu de l’équipe en place», fait remarquer Sophie Martinez, qui avait détecté les capacités de sa collègue depuis un certain temps. «Les conditions de la passation sont confortables», commente Stéphanie Reynard. Son projet, annonce-t-elle, est poursuivre dans la voie empruntée par Sophie Martinez, notamment dans le champ de la pédagogie coopérative.

Au collège privé Saint Firmin, à Uzès, après trois ans passés à la direction, le principal Fabien Marinoni passe la main à Jean-Marie Cuillé. Cet élu saint-chaptois est l’actuel directeur adjoint du collège privé St Jean Baptiste de la Salle, à Nîmes. Fabien Marinoni et Jean-Marie Cuillé partagent un point commun : ils sont tous deux professeurs d’histoire-géographie. «Le passage de témoin se fera facilement car nous avons des méthodes de travail qui se ressemblent», a assuré l’actuel principal, lors de la fête du collège. Fabien Marinoni intègre à la rentrée la direction de l’école-collège-lycée Chabrillan, à Montélimar. Pour son départ, il a reçu un maillot aux couleurs du collège Saint Firmin.

Un nouveau curé

Changement dans les paroisses catholiques d’Uzès, Seynes et Capitelles. Curé depuis 2009, le père Robert Carrara rejoint à partir du mois de septembre l’ensemble paroissial de St-Hippolyte-du-Fort. Il célèbrera sa dernière messe le dimanche 3 septembre. «Monseigneur l’Évêque et le conseil épiscopal ont jugé que le moment était venu pour lui de répondre à un nouvel appel et de se rendre disponible pour une nouvelle mission», écrit le vicaire général, le père Jean-Claude Rodriguez dans la lettre d’information paroissiale. C’est le père Frédéric Bastidon, 49 ans, actuel curé des ensembles paroissiaux de Vergèze et Vauvert qui lui succédera.

La rédaction


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide