Ce champ est invalide

Une convention pour les chats errants

RSS

Dans l'actu


27/08/2018

L'association les Chats libres d'Uzès va mener une campagne de stérilisation avec le soutien de la mairie.

L’association des Chats libres d’Uzès et les vétérinaires des deux cliniques uzétiennes se sont réunies cet été en mairie pour la signature d’une convention de stérilisation et d’identification des chats errants.

«Nous avons un problème avec la gestion de ces chats dans certains quartiers, où ils sont nourris par les habitants», a expliqué Jean-Luc Chapon. «Il faut limiter leur prolifération, sachant qu’un couple peut théoriquement engendrer  une descendance de 20 000  individus en quatre ans».

Ainsi, cette convention prévoit des actions de marquage et de stérilisation. «Nous confions à l’association Chats libres d’Uzès le soin de gérer cet afflux de chats en leur donnant les moyens de le faire», a précisé le maire. 

Concrètement, la commune met à disposition des boîtes de trappage et prend en charge les frais de stérilisation et de tatouage des chats. Ces opérations s’échelonnent de 35 € à 130 € par animal et se tiendront dans les cliniques vétérinaires des Docteur Cresci et Achard, ou à Pont des Charrettes avec le Docteur Fonteyne, associées à cette convention.

Les captures auront lieu tout au long de l’année dans les quartiers les plus touchés, soit autour du Mas Careiron, du parking de Carrefour et près de l’ancienne gendarmerie. «Nous fixerons des dates, mais nous incitons les propriétaires de chats à identifier leur animal. S’ils ne sont pas en règle avec la loi, leur chat pourra être stérilisé», ont alerté les vétérinaires et bénévoles de l’association. 

Car lorsqu’un chat est capturé, le premier réflexe est de vérifier s’il est identifié et de le restituer à son propriétaire. Sinon, il est tatoué au nom de la Ville d’Uzès, stérilisé, puis relâché sur le site de capture.

Un travail de longue haleine qui a déjà commencé en mars dernier. «Nous avons terminé dans le secteur de la place aux Herbes. Mais on estime à 350 voire 500 le nombre de chats errants dans la ville», ont souligné les bénévoles des Chats libres d’Uzès.

Pour mener à bien leurs actions, ils pourront aussi compter sur le soutien de la Fondation Brigitte Bardot, qui va financer une vingtaine d’opérations, et de la Société Nationale pour la Défense des Animaux à hauteur de 5 000 €. 

En cette période de vacances et d’abandons, l’association compte aussi sur l’investissement de bénévoles, les dons mais aussi l’adoption, car nombre de chats sont recueillis actuellement sur les points de nourrissage. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter le 06 22 20 30 85.

 


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide