Ce champ est invalide

On retournerait bien dans les bois...

RSS

Sorties


28/11/18

L’ATP présente le spectacle «Le Petit Chaperon rouge» de La PeTiTe CompAgnie, ce jeudi 29 novembre à 20h15, dans la cour de l’ancien évêché d’Uzès.

Il était une fois une petite fille qui, entre sa grand-mère vraiment très vieille et sa mère trop occupée, se sentait seule et s’ennuyait beaucoup. Lui restait le désir de jouer à avoir peur… Cette vision du Petit Chaperon rouge, Joël Pommerat la doit à sa propre mère qui, enfant, habitait à la campagne et devait chaque jour marcher des kilomètres pour aller à l’école. Alors il l’imagine parcourant un paysage familier et toujours mystérieux, écoutant, regardant, fantasmant de terrifiantes rencontres.  

Sur scène, trois générations de femmes unies par un sentiment très fort affrontent le loup. Qui a le plus peur ? Elles, ou face à elles, l’animal solitaire ? Tout le monde connaît l’histoire du Petit Chaperon rouge et pourtant, elle n’en finit pas de livrer ses vertus initiatiques. Le Petit Chaperon rouge est une histoire qui fait grandir. Mais… grandir fait peur. Grandir c’est découvrir l’inconnu, prendre des risques, apprendre à apprivoiser la peur et le désir… et le désir de peur. Le conte nous invite à affronter nos peurs, à leur donner visages et sens ; accepter qu’elles nous dévorent et nous engloutissent, pour renaître du ventre du loup, essentiellement transformés. 

 

Une troublante balade  entre rire et frayeur

C’est ce parcours initiatique, de l’enfant qui grandit, que met en exergue la pièce de Joël Pommerat. Il raconte comme raconterait un enfant dans une réécriture très contemporaine du conte de Perrault, une écriture très pure, aiguisée et personnelle où chaque mot fait sens. 

Guidée par la musicalité de l’écriture, la mise en scène de Tiphaine Guitton se construit sur une partition très précise avec une capacité d’abstraction qui dépasse mieux la littéralité du conte. Deux comédiennes jouent, d’un personnage à l’autre, un duo en perpétuelle évolution. Pas de décor. Un espace noir où la robe noire de la mère et la tenue blanche de sa fille sont d’une harmonie mouvante accentuant le rouge du drap aux multiples fonctions et aux allures de rideau de Guignol. Le décor sonore et la viole de gambe accompagnent cette troublante balade entre rire et frayeur, à la rencontre du loup… inquiétant, charmant, cruel et si tendre.

La PeTiTe CompAgnie est née en 2009 du désir de développer en région Centre le travail artistique de Tiphaine Guitton. Après un premier prix au Conservatoire de Tours, sa formation chez Pierre Debauche à Paris et au Rose Brudford College à Londres en 1995, elle joue et met en scène des spectacles pour diverses compagnies et dans différentes régions (Midi Pyrénées, PACA). 

Après avoir codirigé La Troupe de M.Tchoum et Le Théâtre de l’Eden, Tiphaine Guitton est revenue s’installer en région Centre pour y développer un travail plus personnel. Elle s’attache aujourd’hui principalement à l’écriture, exigeante et engagée, ainsi qu’à la mise en scène en direction du jeune public et des adolescents. 

Le travail de la PeTiTe CompAgnie est principalement axé sur l’écriture dramaturgique et scénographique. Maniant poésie et philosophie, les spectacles revêtent toujours un sensible caractère politique, le tout adapté aux plus jeunes comme aux adultes. Les représentations sont très souvent accompagnées de discussions ou d’ateliers dans un réel souci d’échanges.                                                     

Jusqu’en 2020, la PeTiTe CompAgnie appartient au groupe Sycomore, compagnies partenaires du Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée pour les écritures contemporaines.  Son prochain spectacle, «La MétaMorphose», qui sera créé en février 2019, est l’aboutissement d’un long processus d’écriture autour de l’œuvre de Kafka, commencé il y a plusieurs  années.

Quant à ce Petit Chaperon rouge, l’auteur et metteur en scène Joël Pommerat en avait tiré un spectacle magnifique et grandiose. Avec des moyens bien plus humbles, Tiphaine Guitton parvient à s’en démarquer et à proposer quelque chose de différent, truffé de belles idées scéniques, à commencer par la trouvaille de la fin. Qu’il est bon de se faire peur...

Tout public à partir de 6 ans.

Tarifs : de 8 € à 18 €. Si un jeune spectateur amène un adulte au théâtre, ils bénéficieront tous deux d’un tarif réduit 20 €.

Réservations : 04 66 03 14 65.


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide