Ce champ est invalide

Quoi de neuf au Moyen Âge ?

RSS

Sorties


13/12/2018

La nouvelle exposition du Pont du Gard, visible jusqu’au 28 avril 2019, pose un regard renouvelé sur l’époque médiévale.

Un château perché en haut d’une colline, des chevaliers en ordre de bataille, des villages ravagés par la famine et la maladie... Dans l’imaginaire collectif, le Moyen Âge demeure une période bien sombre. La nouvelle exposition présentée au Pont du Gard propose justement d’en percer les mystères et de poser un regard nouveau sur ces mille ans d’histoire.

C’est en s’appuyant sur les dernières découvertes archéologiques de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) que la Cité des sciences et de l’industrie a conçu «Quoi de neuf au Moyen Âge ?», loin des clichés. Une expo présentée pour la troisième fois en France, dans un cadre qui est pourtant plus souvent associé à la romanité. 

«Nous sommes dans la même démarche que pour l’exposition sur les Gaulois, toujours dans cette approche archéologique», explique Hervé Hubidos, directeur Culture et Médiation au Pont du Gard. «Pour nous, c’est bien aussi de replacer le Pont du Gard dans une autre époque. C’est d’ailleurs au Moyen Âge qu’il prend ce nom et devient un lieu de passage».

Une sortie en famille

L’exposition a été pensée pour toute la famille, à partir de 9 ans. Grâce à un travail de vulgarisation scientifique, petits et grands peuvent apprendre en s’amusant. Le visiteur déambule ainsi de modules en modules, sur différents thèmes : «Invasions ou migrations ?», «Les campagnes au quotidien», «Des hommes, des paysages et des ressources», «Les élites», «Les villes»...

«La Cité des sciences a vraiment fait quelque chose de très ludique, avec de l’audiovisuel, des manipulations, des maquettes géantes, des écrans tactiles, sans oublier des jeux, puisqu’ils étaient très friands de ça au Moyen Âge», souligne Hervé Hubidos. Le jeu des inventions du quotidien est par exemple très intéressant, puisqu’il consiste à faire deviner à ses partenaires une «nouveauté» de l’époque. Saviez-vous que l’étrier, la boussole ou encore la poudre  étaient des innovations médiévales ?

Si évidemment il était difficile de présenter quantité de vrais objets recueillis sur les chantiers, le visiteur peut découvrir des fac-similés ou s’amuser à manipuler ces objets en 3D, qui ont été scannés. Il peut ainsi prendre le temps de l’observer sous toutes les facettes, zoomer sur de petits détails... L’occasion aussi d’en savoir plus sur les techniques employées par les archéologues, avec un bac de fouille virtuel. 

«Le visiteur est vraiment acteur, avant d’arriver à la réponse, il doit interroger plusieurs sources. C’était important de montrer qu’il faut croiser plusieurs points de vue, surtout pour le jeune public, à l’heure des ‘‘fake news’’. C’est une véritable enquête», assure Isabelle Catteddu de l’Inrap. 

Un fabuleux voyage dans le temps au cours duquel vous serez aussi amenés à rencontrer des personnages, comme Arégonde,  la première reine à avoir été inhumée dans la basilique Saint-Denis, ou encore l’archevêque assassiné Thomas Becket. Une visite qui réserve bien des surprises !

 

Quoi de neuf près d'ici ?

L’aspect local n’a pas été oublié puisque la dernière partie de l’exposition est consacrée aux découvertes archéologiques dans la région. Réalisée en partenariat avec la direction interrégionale Méditerranée de l’Inrap et la Drac Occitanie, elle présente de véritables objets mis au jour sur les chantiers, des photos et des maquettes. On peut par exemple voir un os humain sur lequel a été réalisée une amputation, la preuve que des soins étaient pratiqués pendant le Moyen Âge.

«C’était important de valoriser les découvertes locales», souligne Isabelle Catteddu. Avec l’aménagement des nouveaux tracés ferroviaires et autoroutiers entre Nîmes et Montpellier, l’essentiel des sites datant du Moyen Âge ont été fouillés. Ces fouilles, réalisées principalement sur quatre sites (Castries, Aimargues, Vergèze et Mauguio), ont permis d’observer la naissance et l’évolution des villages de plaine.

Expo visible jusqu’au 28 avril 2019. L’entrée de l’exposition est comprise dans les forfaits «Entrée site». Une visite guidée est proposée tous les dimanches à 15h, ainsi que pendant les vacances scolaires.

Une conférence sera également organisée le dimanche 17 mars 2019 sur le thème «Mise en valeur du paysage médiéval du territoire régional au regard des dernières fouilles», animée par Claude Raynaud.

Infos : www.pontdugard.fr

 

Lise Gougis


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide