Ce champ est invalide

Deux jeunes coiffeurs uzétiens très prometteurs

RSS

Savoir-Faire


21/01/2019

Yohan et Swan participent au concours Style & Colour trophy de l'Oréal à Paris.

Ils sont la fierté de leurs formateurs. Yohan Meric, 21 ans, et Swan Palade, 22 ans, sont tous deux en 5e année d’apprentissage aux salons de coiffure Version 2 (Delphine Rizzo) et Sébastien Gourgeon, d’Uzès. Mais le 27 janvier, c’est à Paris qu’ils vont faire une démonstration de leur savoir-faire... Les jeunes hommes, en train de passer leur brevet professionnel, ont été sélectionnés parmi 48 candidats pour la finale du concours School talent, déclinaison pour les jeunes du concours Style & Colour trophy, organisés par L’Oréal professionnel.  

«C’est un concours où il faut présenter un total look sur un modèle féminin, qui représente les modes et tendances actuelles, tout en mettant notre propre style et en adaptant le choix au modèle, la forme de son visage, la couleur de ses yeux...», présente Yohan. Lui et Swan sont en formation dans les salons de Delphine Rizzo et Sébastien Gourgeon, coiffeurs associés, et c’est encouragés par leurs patrons qu’ils ont décidé de participer à ce challenge. 

«L’an dernier, la participation avait tourné court parce que le modèle de Yohan avait fait elle-même une teinture entre la sélection et la finale. C’était un carnage capillaire que l’on ne pouvait pas rattraper de manière satisfaisante», se souvient Delphine Rizzo. Mais pas de problème cette année, les deux modèles ont bien respecté la consigne qui est de ne pas faire d’autre couleur que celle présentée lors de l’envoi de la candidature (en avril 2018). Car, à Paris, les deux apprentis vont devoir réaliser de nouveau ce qu’ils ont envoyé en photo, «mais devant un jury cette fois», sourit Yohan. «Je ne sais pas si on peut parler de stress, songe Swan, je crois que je ne réalise pas trop»...

Le concours l’Oréal, reconnaissance et notoriété

En effet, ce concours est une vitrine exceptionnelle pour les futurs professionnels et pour leurs salons actuels. «C’est vrai que ça peut faire une différence sur nos CV», glisse Yohan, «et voir nos noms sur les visuels du concours, c’est juste énorme !», abonde Swan. «Vivre ça à 20 ans, c’est magique, se réjouit la responsable de Version 2. Moi, mon premier défilé c’était en discothèque !». «Nous sommes très fiers d’eux et flatés en tant que formateurs», ajoute son associé. Leurs deux «poulains» représenteront Uzès face aux trois autres finalistes dans le cadre exceptionnel du Trianon de Paris, «en présence de grands noms de la coiffure comme John Nolle», souligne Sébastien Gourgeon. C’est Iris Mittenaere, miss Univers, qui remettra les prix, en présence de nombreux médias spécialisés.

Yohan et Swan seront évidemment accompagnés par leurs mentors, qui auront probablement «plus de stress qu’eux», sourit la coiffeuse. «Nous sommes très contents de ce qu’ils ont accompli, parfois on s’acharne, mais au final ça paye», savourent-ils. «Même si aucun des deux ne l’emporte, en participant à cette finale ils ont déjà tout gagné».

Eh oui, les deux acolytes seront bien en compétition lors de cette finale... Alors, jalousie ou non si l’un deux l’emporte ? «Ah oui c’est sûr !», s’amusent-ils, tout en assurant que la victoire sera commune. Une belle aventure qui aura donc peut-être une issue victorieuse à la fin du mois.

 

MATHILDE ROUX

 


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide