Ce champ est invalide

Une nouvelle artiste en résidence

RSS

Culture


04/03/2019

Du 4 au 30 mars, Faustine Jacquot sera accueillie à la médiathèque d'Uzès pour réaliser son projet de conte dessiné.

Elle est la première lauréate de l’appel à candidature lancé par la Communauté de Communes Pays d’Uzès en octobre dernier, dans le cadre de la saison de préfiguration 2019 de l’Ombrière. Parmi la trentaine de candidats, c’est Faustine Jacquot qui a été choisie pour venir en résidence à la chapelle de la médiathèque, du 4 au 30 mars.

Cette jeune artiste a toujours baigné dans le dessin. «Ma maman était peintre et mon papa architecte, donc c’est quelque chose qui a toujours été très présent dans ma vie». Elle a ainsi fait ses études aux Beaux-Arts de Paris, avant de revenir s’installer près de Nantes, non loin de sa région d’origine.

Aujourd’hui, Faustine Jacquot développe un travail protéiforme autour de l’illustration et de l’édition. «Le dessin reste ma base artistique, mais je fais aussi de la céramique, de la sérigraphie... Je m’intéresse beaucoup à la notion de narration dans les arts plastiques, c’est en tout cas quelque chose que j’essaye de retranscrire».

Son univers singulier mêle réalisme et fantastique. « Je parle beaucoup des êtres humains, du fonctionnement de la société, avec pas mal d’ironie et d’humour noir. J’intègre aussi des éléments symboliques un peu partout, je joue là-dessus, je mélange les âges».

 

Des ateliers avec le public

Pendant 4 semaines, l’illustratrice viendra pour la première fois en immersion à Uzès. Pour son projet, elle entend mêler créations personnelles et actions artistiques avec le public. «Je vais dans un premier temps proposer des ateliers pédagogiques autour de plusieurs pratiques : dessin, peinture, terre crue... Et à partir de leurs créations, je vais construire un conte dessiné, dans lesquels j’intégrerai en dessin ce qui aura été réalisé en volumes». La figure de l’ogre servira de fil conducteur au projet. «Il se nourrira des œuvres». L’ensemble sera exposé à la fin de la résidence. «L’objectif est de parvenir à un tout narratif qui fait sens». 

Un projet auquel elle songeait depuis longtemps, alors elle a sauté sur l’occasion lors de l’appel à candidature. «Je trouve que ça faisait sens de le présenter dans une médiathèque». C’est d’ailleurs ce qui a retenu l’attention du comité de sélection : «La qualité de sa démarche et son lien avec la lecture publique permet d’envisager une résonance avec le territoire au travers du réseau des médiathèques et bibliothèques de l’intercommunalité».

L’artiste sera donc au contact de la population pendant un mois à travers le territoire. «J’ai déjà fait des résidences pour d’autres projets, et c’est ce que j’aime aussi, faire des rencontres, découvrir de nouveaux endroits, travailler avec les habitants et les intégrer dans le processus. Ça nourrit mon travail et c’est une façon de sortir de sa zone de confort».

Rendez-vous donc à partir du 4 mars !

Lise Gougis

 


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide