Ce champ est invalide

Une cagnotte pour l'épicerie de Castillon

RSS

08/04/2019

Plusieurs habitants de la commune se mobilisent pour soutenir Christophe, qui reprend le commerce fermé depuis trois ans.

Ils ont décidé d’agir. Plusieurs habitants de la commune se mobilisent pour soutenir Christophe, le boulanger, qui reprend l’épicerie de Castillon, fermée depuis trois ans. «Pas de vraie vie de village sans commerces de proximité. Aidons nos commerces à vivre et à se développer !». Voilà le credo, affiché sur la porte de la boulangerie L’amandine, par un groupe de Castillonnais qui ont lancé la cagnotte «On aide Christophe», sur le site onparticipe.fr ouverte à tous ceux qui veulent prendre part à cette belle initiative.

«Fermer l’épicerie a un impact sur les autres commerces, note l’un des instigateurs. Car une fois à Remoulins, il est facile d’y acheter aussi son pain et son morceau de viande...». Lui et les autres le disent, ce n’est pas seulement une question commerciale : «Il y a un aspect relationnel et de service dans les commerces de proximité». 

Le local de l’épicerie, qui appartient à la commune, a été totalement rénové. «Les travaux ont été financés par la Municipalité, l’Union Européenne via le projet Leader et l’État, pour un total de 64 579 €, auquel il faut ajouter environ 15 000 € pour le monte charge et la chambre froide», précise Muriel Dherbecourt, première adjointe. «Cette épicerie fonctionnait très bien par le passé, elle rendait beaucoup de services. Ici, il y a beaucoup de personnes qui n’utilisent pas la voiture», poursuit-elle.

Restait donc à trouver preneur pour exploiter l’activité. Christophe, dont la boulangerie est un peu trop excentrée, relève le défi. «Je serai plus près des autres commerces, je rassemblerai l’épicerie et la boulangerie», confirme-t-il. Seul bémol, malgré le soutien de la Municipalité, qui a fait un bail dérogatoire avec une gratuité pendant six mois, Christophe ne dispose pas de l’apport suffisant pour terminer de meubler le local et acheter le stock de départ. C’est là qu’interviennent ses habitués : «L’argent récolté servira à ça», confirment-ils. «Ça me touche d’autant plus que je ne suis pas de la région, sourit le boulanger. Je suis arrivé de Lyon il y a cinq ans avec mes valises».

Des produits locaux

Son envie de redynamiser le village a donc séduit la commune, qui lui a néanmoins posé quelques conditions : «Nous avons fait une convention où nous demandons de privilégier les circuits courts. Il s’est déjà rapproché de l’épicerie bio de Collias, pour faire des commandes communes. Il mettra aussi en place un système de commande de poisson par une application, pour ne pas avoir de gaspillage. L’idée est de travailler intelligemment», pointe l’élue. «Je proposerai des produits frais de la région, du miel, de l’huile d’olive, du vin ou du fromage, confirme le commerçant. Et je serai à l’écoute des clients pour m’adapter à leur demande». Beaucoup de volonté et une pointe de générosité, une belle initiative qui devrait permettre la réouverture de l’épicerie de Castillon avant la fin du mois d’avril !

Mathilde Roux

Cagnotte : www.onparticipe.fr/cagnottes/YVP98r2u

 


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide