Ce champ est invalide

Vendanges, c’est parti !

RSS

Agriculture


Du 5 au 11 septembre 2019

Sécheresse. En ce début septembre la quasi totalité des domaines viticoles ont lancé les vendanges. La vigne est saine mais les raisins ont beaucoup souffert de la chaleur. Comment réagir alors face au dérèglement climatique ? Éléments de réponse.

Les vignerons inquiets.

Si les vignerons tiennent le coup après ce millésime à faible rendement, la suite sera aussi compliquée. « La vigne va souffrir l’an prochain car elle n’aura pas de réserves d’eau », confirme Gérard Bancillon, président des Collines du Bourdic. Alors, il espère que les assurances vont suivre parce qu’en plus de la sécheresse et de la canicule, plusieurs vignobles ont subi le gel au printemps et même la grêle à Sanilhac. « Et maintenant, nous avons un effet sèche-cheveux avec le vent et la chaleur ». « Il faut vraiment prendre conscience que sans assurance, on ne peut pas suivre », insiste  le président du Département Denis Bouad, qui estime que l’État et l’Europe pourraient également intervenir à ce niveau. 

« De plus les charges ne baissent pas en fonction des rendements », soupire le président des Collines du Bourdic, qui réunit 110 coopérateurs. « Avec une baisse de moins 25%, ça fait moins 25% de chiffre d’affaires et donc des familles à qui on distribue moins de revenu... C’est 3 ou 4 millions d’euros de moins injectés en Uzège ! Nous ne pourrons pas continuer comme ça trois années sur quatre ».     M.R.

Extrait tiré du dossier "Vendanges, c'est parti !" à retrouver dans le Républicain d'Uzès et du Gard. En vente chez nos diffuseurs.


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide