Ce champ est invalide

Lycées, encore un an à tenir

RSS

Éducation


Du jeudi 12 au 18 septmebre

Internat au complet et casse-tête chinois pour maintenir des emplois du temps équilibrés, on se languit déjà de la prochaine rentrée.

Au Lycée Charles Gide, tout comme au lycée professionnel des métiers d’Art Georges Guynemer, on se languit déjà de la rentrée 2020. En effet,  Les travaux de construction de l’internat commun avancent et il semblerait que les délais d’achèvement soient respectés. Une bouffée d’oxygène à venir pour les proviseurs de ces deux établissements. «Cette année, au lycée Guynemer, l’internat est complet et on a même dû refuser du monde», informe Thierry Delaigue le proviseur du lycée. «L’ouverture de ce nouvel ensemble va nous permettre d’accueillir de nouvelles filières et de créer des salles de cours supplémentaires en réaménageant l’espace libéré».  À Charles Gide, le discours est sensiblement le même. On a hâte de pouvoir récupérer le réfectoire et passer à la phase 2 du projet pour réhabiliter les salles de classe et enlever les préfabriqués installés dans la cour du lycée. Concernant les effectifs, ils sont stables. 895 élèves à Charles Gide pour 71 enseignants et 296 élèves dont 119  internes pour  37 professeurs à Georges Guynemer. 

S’adapter à la réforme 

La principale difficulté de cette rentrée a résidé dans l’élaboration des emplois du temps avec la mise en place de la nouvelle réforme. «Avec plus de 40 parcours différents pour 233 élèves de 1re générale, ça a été complexe de maintenir des emplois du temps équilibrés et je dois dire que les adjoints ont fait un travail fantastique pour y arriver», confie Carole Aguilera, chef d’établissement. Discours identique à Georges Guynemer : «Même si la réforme est différente en filière professionnelle, nous avons fait voter l’ouverture de créneaux supplémentaires pour avoir des cours le vendredi après-midi afin de maintenir une vraie pause déjeuner et des emplois du temps de qualité».

Concernant les projets fédérateurs de cette année, ils tourneront autour du Bauhaus (centenaire oblige) pour Georges Guynemer avec un éventuel déplacement à Berlin qui est à l’étude. Pour Charles Gide, c’est le thème «Parcours de vie et société» qui s’inscrit dans le dispositif Occit’avenir qui a été choisi.

L’internat très attendu

la première pierre a été posée le 22 mai, en présence d’élus de la Région Occitanie, du Département et de la Ville d’Uzès. Un chantier très attendu, avec un long parcours politique, qui avait connu de nouveaux rebondissements après la découverte de la mosaïque romaine lors des fouilles préventives...

Prévu dans le bâtiment de l’ancienne gendarmerie datant de 1905, l’internat des lycées Gide et Guynemer devrait ouvrir ses portes pour la rentrée 2020.

Situé idéalement entre les deux établissements, l’internat sera un équipement qui permettra un accueil optimal des élèves. Avec 25 millions d’euros de budget initialement voté par la Région, l’internat disposera de toutes les commodités. 

Il sera divisé en trois bâtiments pour une surface plancher totale de 6 660 m2. Ce sont 230 lits qui seront installés. L'espace restauration comptera un réfectoire qui pourra accueillir 480 élèves, servir 1 150 repas par jour avec une cuisine qui s’étendra sur 860 m2. Une salle d'activités de 380m2, avec notamment un espace salle de sport, est aussi prévu, ainsi qu’un pôle médico-social. 

Le budget des travaux a été élargi de 8 millions d'euros afin de poursuivre la restructuration des locaux libérés dans les deux lycées, avec notamment l'aménagement de nouvelles salles de classe.


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide