Ce champ est invalide

Tous mobilisés pour le climat

RSS

Environnement


Du 26 septembre au 2 octobre 2019

Les lycéens se sont mobilisés pour le climat avant d’entamer la marche le 21 septembre à Uzès.

Un sit-in. Le 20 septembre, jour d’ouverture de la semaine du climat, les lycéens de Gide ont débuté la mobilisation place aux Herbes. Maéva Valy, une des représentantes du collectif lycéen Green Gide a pris la parole et a invité tous les participants à s’asseoir ou à s’allonger. «Il ne faut pas lâcher ! L’écologie ce n’est pas seulement sur une année qu’il faut la pratiquer, mais à long terme», scandait-elle. Kévin, Lenny, Jules, Arthur, Camille, Enzo et Magali partagent ce désir de faire bouger les choses. Le mouvement lycéen est né en

« Il faut agir »

2018, à l’occasion des premières marches pour le climat. «Il y a deux trois ans, j’ai eu une prise de conscience sur l’état de la planète. Également sur le mode de consommation et le nombre de personnes qui ne respectent pas l’environnement», surenchérit un d’entre eux. Et c’est toute l’année que le mouvement Green Gide se mobilise, notamment pour les «clean walk». Prochainement, les lycéens ont prévu de se rendre du côté de la vallée de l’Eure. «Nous avons même retrouvé des canettes datant de la Coupe du monde 1998 !» déplore un des participants. Les jeunes dénoncent aussi l’absence et le manque de mobilisation des politiques. «Il n’y a pas grand monde qui agit», ajoute Thomas.

Pour ce mouvement de mobilisation, des élus ont fait le déplacement, Étienne Baxter en tête de cortège. «Il faut agir. Il ne faut pas se dire que c’est trop tard», avance l’élue à la mairie de Collias. Le 21 septembre, le mouvement s’est amplifié davantage malgré la pluie battante. Pancartes, banderoles et parapluie en main, Ils étaient entre 450 et 480 à battre le pavé. Partis depuis la place aux Herbes, ils ont fait un tour de ville, revenant près de la tour Fenestrelle. «C’était très gai et coloré. Les lycéens sont revenus et ont pris les rênes», a souligné Étienne Baxter. La prochaine action se déroulera cette fois à Collias le samedi 28 septembre avec des débats, des ateliers, des moments festifs et un marché tout à l’œil dans les jardins de la mairie de Collias pour la Fête des possibles.

Charlotte Frasson-Botton

 


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide