Ce champ est invalide

Aigaliers : Le nouveau bâtiment mairie-bibliothèque inauguré

RSS

Village


Du 26 septembre au 2 octobre 2019

Samedi 21 septembre, le nouveau bâtiment mairie-bibliothèque était inauguré par Didier Lauga, préfet du Gard. C’était la première venue d’un préfet dans la commune. Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie, représentait la présidente Carole Delga. Denis Bouad, président du conseil départemental était accompagné de Bérangère Noguier, conseillère départementale, présidente du Gal (Groupe d’action locale). Pilar Chaleyssin, présidente de l’association des maires du Gard, Jean-Louis Tourvieille, inspecteur de l’éducation nationale, et des maires et des élus des communes avoisinantes. 

1 million d’investissement

Le maire, Daniel Boyer, plante le décor. Le montant global des travaux s’élève à 1 031 372 € HT. Les subventions qui s’élèvent à 541 655 € proviennent de l’état (dotation d’équipement des territoires ruraux) 257 800 €, de la région Occitanie 116 090 €, du conseil départemental 147 765 €. La part communale est de 509 717 €, payée par autofinancement et un emprunt de 300 000 €.

Rappel historique : en 1897, le maire Louis Joyeux et son conseil municipal lancent le projet de construction d’une école publique mixte dans le hameau d’Aigaliers. Au cours des travaux, ils décident de rajouter à l’étage la salle de la mairie. Les travaux du bâtiment mairie-école s’achèvent en 1904.

En 2002, la nouvelle école étant ouverte, la mairie et le secrétariat s’installent au rez-de-chaussée. Le premier étage est occupé par la bibliothèque gérée par l’association l’Aphyllanthe.

En 2017, lorsque le conseil municipal envisage d’agrandir et de moderniser les locaux, devenus exigus et peu fonctionnels, il se pose la question : devons-nous démolir la vieille bâtisse ou la rénover et lui donner une seconde vie ? 

Des générations ont fréquenté l’école communale, se sont mariées dans la maison commune, ont eu des membres de leurs familles élus au conseil municipal, ce bâtiment c’est l’histoire de chacun, le patrimoine de tous. Cette histoire partagée, décide les élus à rénover le bâtiment ancien et à lui adjoindre une construction moderne. Le lien sera établi entre anciennes et nouvelles générations.

Ils sollicitent le CAUE (Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement) pour avoir des conseils, un avis sur la faisabilité du projet et un pré-projet.

Septembre 2017, trois cabinets d’architecture sont missionnés pour établir un avant-projet. C’est l’agence d’architecture Brayer-Hugon de Nîmes qui est retenue lors de la séance du conseil municipal du 29 novembre 2017. 

Les travaux débutés le 3 septembre 2018, seront terminés le 20 septembre 2019. Le maire remercie l’architecte, Raphaël Brayer, et sa collaboratrice, Albane Buzançais. Ils ont su allier avec bonheur l’ancien et le moderne. Ses remerciements vont aussi aux agents communaux qui ont participé à la réalisation du projet et qui ont fait preuve de patience en travaillant parfois dans des conditions difficiles. Il a rappelé la contribution efficace de Jean-Marie Tassin.

Un lien indispensable

Daniel Boyer termine son propos par un plaidoyer en faveur des communes : «Je crois viscéralement à la commune !  Les communes rurales, particulièrement, sont nécessaires à la vie démocratique de notre pays.  Ce qui fait que des femmes et des hommes s’engagent pour leur commune c’est de pouvoir maîtriser son évolution, réaliser des projets dans l’intérêt de tous, améliorer le cadre de vie des habitants, continuer à apporter des services que nous souhaitons encore et toujours appeler services publics !»

Et Pilar Chaleyssin d’ajouter : «Vous pouvez être fiers de ce bel établissement. Si la tâche d’élu communal est parfois difficile, une telle réalisation permet de se ressourcer». 

Denis Bouad : «Aujourd’hui, nous inaugurons un forum, au sens premier du terme, lieu de rencontre, d’échanges, de retrouvailles. Il s’agit d’un projet formidablement bien pensé». 

Jean-Luc Gibelin : «Félicitations au maire, à son équipe, aux entreprises qui ont réalisé la maison commune. Il y a des petites villes, mais il n’y a pas de petites gens, nous sommes auprès de chacun».

Didier Lauga : «Le mandat d’élu local est compliqué, mais arriver à ce résultat est une réussite. Mener à bien le projet est une aventure humaine à laquelle l’État devait participer. Je voulais être à vos côtés pour vous féliciter et vous remercier pour le beau travail réalisé».


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide