Ce champ est invalide

Pays d'Uzès : une année de transition pour la police intercommunale

RSS

Sécurité


Huit ans après sa création par la Communauté de communes de l'Uzège, la police intercommunale est à un carrefour de son développement. 

Jean-Luc Chapon l'avait créée au cours de sa présidence en 2005. Depuis, il est de nouveau aux commandes et l'intercommunalité est passée de 15 à 31 communes avec l'arrivée des neuf communes du Grand Lussan et des sept communes isolées du canton de Saint-Chaptes.

Un changement qui requiert une période de transition à laquelle va être consacrée l'année 2013. Luc Boisson, maire de St-Maximin, est, depuis le début de l'année, le nouveau vice-président en charge de la sécurité au sein de l'intercommunalité. René Marguerit était jusqu'à présent le référent de la police intercommunale pour la CCU. Ce dernier siège désormais à la commission sécurité du Pays d'Uzès.

« Les effectifs de la police vont augmenter, c'est sûr, mais dans quelles proportions, on ne sait pas encore. Il est normal que les nouvelles communes disposent des mêmes services que les autres », explique Luc Boisson. La volonté affichée est de pouvoir former deux patrouilles, contre une actuellement. Le service de police compte cinq agents, commandés par Jean-Bernard Henry depuis 2011. Au cours de sa campagne pour la présidence, Jean-Luc Chapon avait estimé qu'il faudrait pour le Pays d'Uzès « quatre agents supplémentaires minimum ». La décision fera l'objet d'une délibération soumise au conseil communautaire d'ici le mois de juin.

Depuis la mi-septembre, la police intercommunale bénéficie déjà de nouveaux locaux à la Maison de l'intercommunalité à Uzès, pensés pour l'accroissement des effectifs. Le seul véhicule existant (180 000 km au compteur) va être remplacé en février par un neuf et il est prévu d'en acquérir un second pour la patrouille supplémentaire. Les agents parcourent en moyenne 60 000 km par an.

Avec la nouvelle intercommunalité, le service devra traiter avec une gendarmerie supplémentaire, celle de St-Chaptes, dont dépendent cinq des sept communes isolées du canton (Aubussargues, Bourdic, Collorgues, Garrigues-Sainte-Eulalie et Saint-Dézéry).
Des conventions vont être signées avec les 16 nouvelles communes. Le nouveau secteur d'intervention de la police intercommunale du Pays d'Uzès passera de 21 000 à 44 000 hectares. Les horaires de service resteront inchangés, de 18h à 3h.

« Notre objectif est que tout soit opérationnel pour 2014 », assure Luc Boisson. 2014, année des élections municipales, qui verra la mise en place du conseil communautaire du Pays d'Uzès définitif.

Christophe Gazzano

Pour joindre la police intercommunale : 04 66 02 09 28.


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide