Ce champ est invalide

La Maison de retraite protestante prépare son déménagement

RSS

Santé


 

La Maison de retraite protestante d'Uzès va bientôt devenir saint-quentinoise. Un établissement flambant neuf a vu le jour sur place. L'équipe s'active à préparer au mieux le déménagement.

 

Implantée à Uzès depuis 1851, une maison de retraite s'apprête à vivre le plus gros bouleversement de sa longue histoire. L'ex Maison de santé protestante, devenue Maison de retraite protestante depuis sa reprise en 2006 par la Fondation des Diaconesses de Reuilly, va quitter d'ici quelques semaines la ville. Les 65 résidents prendront leurs nouveaux quartiers à St-Quentin-la-Poterie, au 14, chemin de la Rabade, dans l'EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) Les Cistes.

Un changement rendu indispensable, selon la directrice adjointe, Séverine de Sainte Foy. « L'établissement a déjà subi un certain nombre de réhabilitations, des extensions... Les normes de confort ont changé et les contraintes réglementaires vont grandissant ». Le « charme d'antan » de cette « habitation du XIXe siècle » vanté par la plaquette de présentation a fait son temps.

Visite

Pour nous en convaincre, un petit tour de la Maison de retraite protestante s'impose. Direction la cuisine. Ici ou là, la peinture s'effrite. « Elle a été refaite à neuf il y a deux ans », sourit d'un air las la directrice adjointe. Un peu plus loin, la lingerie, uniquement accessible de dehors par le personnel, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige. À l'autre bout du bâtiment, la salle polyvalente, qui sert tout à la fois de salle de réunion, d'activités ou de prière. Une équipe d'aumônerie catholique et protestante est à la disposition des résidents qui, contrairement à ce que pourrait laisser croire le nom de l'établissement, ne sont pas tous Protestants.
Le dédale de couloirs et les nombreux recoins déroutent quand on entre ici pour la première fois. Une des ailes est accessible uniquement par des escaliers, ce qui oblige à n'y loger que les retraités les plus valides. Un casse-tête.

Mais « les contraintes architecturales créent de la convivialité, constate néanmoins la directrice adjointe. Le défi va donc être de tout déménager, y compris l'esprit d'entraide et la convivialité qui règnent ici ».
Toutes les chambres ne disposent pas d'une salle de bains. Il y a donc des salles de bains collectives à l'étage. Trois tarifs ont été mis en place : les chambres simple, confort et le cantou. Le cantou est le nom de l'aile dédiée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Elle compte 13 places. « C'est une petite maison de retraite à l'intérieur de la grande, résume Séverine de Sainte Foy, qui rappelle que ce fut, à sa création, « un des premiers cantous du secteur ». Son accès est sécurisé par un digicode, personnes âgées désorientées oblige, et les retraités peuvent se promener dans un jardin clos.

Mais comment préparer les pensionnaires à ce changement, eux qui restent attachés à leurs habitudes ? « Depuis septembre (mois où le chantier de St-Quentin-la-Poterie s'est achevé), nous consacrons beaucoup de temps aux visites sur place pour les résidents, leur famille et le personnel, pour que chacun puisse s'imprégner de cet établissement ». Dans la mesure du possible, les résidents sont invités à choisir leur chambre dans l'une des nouvelles ailes baptisées au nom de femmes célèbres : Sonia Delaunay, Annie Girardot, Camille Claudel, Georges Sand, Joséphine Baker ou Agnès Varda.

Pour ce nouveau lieu, Séverine de Sainte Foy compte sur un changement dans la continuité grâce au personnel (45 salariés), resté inchangé et aux effets personnels que les résidents retrouveront dans leurs chambres.
Un deuxième cantou a été prévu. En projet également : la création d'un PASA (Pôle d'activité et de soin adaptés), en attente de labellisation.

Fossé

À St-Quentin-la-Poterie, le fossé qui sépare les deux établissements saute aux yeux. Pas de place supplémentaire prévue dans la nouvelle structure, mais une nouvelle répartition. Un vaste parking, un bâtiment baigné de lumière (qui passe de 2 800 à 3 600 m2), un revêtement au sol plus chaleureux, loin du lino d'hôpital... Dans le hall, deux ascenseurs ultra-modernes permettent d'accéder à l'unique étage. Chaque unité dispose d'un salon et d'une terrasse. La salle à manger offre une magnifique vue sur les alentours, avec possibilté de manger en terrasse.

L'espace soins s'agrandit avec une salle pour les infirmières, une salle de soins, une pharmacie et le bureau des médecins. Là où, auparavant, tout était pratiquement regroupé en une même pièce.
Parmi les autres nombreuses nouveautés, une chambre d'accueil pour les familles qui viennent de loin ou veulent accompagner leur proche en fin de vie, une grande salle d'activités, un salon de coiffure agrémenté d'un salon d'esthétique... Les six places d'accueil de jour existantes reprennent du service. Rançon du renouveau : les tarifs vont augmenter. « Bien que tout ait été fait pour contenir le prix des journées, notre établissement, qui était un des moins chers du Gard, va entrer dans la moyenne départementale, commente Séverine de Sainte Foy. Il y aura désormais deux tarifs : un pour le secteur retraite, un autre pour le secteur cantou. Les nouveaux prix seront confirmés par le Conseil général en fin d'année ».

Le déménagement interviendra en début d'année 2014. Le bâtiment historique a été mis en vente par la Fondation des Diaconesses de Reuilly. Plusieurs acquéreurs se sont montrés intéressés, mais la vente n'a pas encore été conclue.
Christophe Gazzano


Commentaires

28/06/2015 » current news
Auteur : Lynn Scheidl
Dear Directors, May I please have information regarding la Maison de Retreat that was supervised by Mlle Luci Laclotte in 1990 - 1991. My two sons and I were blessed to serve as benevoles Juin Juillet and Aout. May I please apologize for my mis-spellings. I am happy to say that I have 2 fully bilingual sons out of 4 sons ...... and may I thank you all again for making us so welcome. Sincerely, Lynn Scheidl Canada
11/11/2014 » janine coudcher
Auteur : janine COUDCHER
J'ai 81 en bonne santé . je vie seule, j'envisage de me retirer dans une maison protestante parce que protestante moi même non pratiquante. Je vous serais obligée de m'envoyer tous les documents concernant votre prochain établissement . Je vous en remercie

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide