Ce champ est invalide

4L Trophy 2015 : Alexis et Gaétan cherchent des sponsors

RSS

Sport


Une 4L uzétienne va bientôt sillonner le désert marocain et participer à un célèbre raid étudiant. C'est Alexis Maslennikoff, un enfant du pays, qui sera au volant de l'antique automobile de la marque au losange, accompagné de son ami étudiant et pilote, Gaétan Mora. Ayant vécu la majeure partie de sa vie à Uzès et Montaren, l'ancien collégien de Lou Redounet, aujourd'hui âgé de 21 ans, ambitionne de participer à la 18e édition du 4L Trophy.

Alors que la dernière édition s'est achevée le 23 février, les deux étudiants en « optométrie » veulent donner du rayonnement à leur métier, très peu connu dans l'hexagone. « On sait aujourd'hui que nous sommes 50 étudiants en France. Contrairement à un ophtalmologiste, implanté dans les hôpitaux pour faire du dépistage oculaire et des interventions chirurgicales, nous, nous faisons des examens de vue et le travail d'un opticien. Le 4L Trophy c'est aussi l'occasion de mieux faire connaître notre spécialité », s'enthousiasme l'actuel étudiant au lycée d'Alzon à Nîmes. Quand on l'interroge sur ses motivations, Alexis, pompier volontaire à Uzès, répond par « le challenge humanitaire. D'ailleurs, la plus grosse association rattachée au 4L Trophy, n'est autre que Les Enfants du désert, qui oeuvre pour l'accès à l'éducation des enfants du sud marocain. Notre objectif, avec Gaétan, mon ami depuis un an, c'est d'apporter du matériel sportif, paramédical, médical, scolaire... Mais également, si on le peut, de réaliser sur place des examens de vue pour les enfants défavorisés ».

 

Pour la petite histoire : « nous avons racheté cette 4L Savane à Jean Prat, célèbre pâtisser d'Uzès, qui avait ses locaux à l'origine en lieu et place du siège actuel du Républicain d'Uzès », rappelle Alexis. L'ancien pâtissier conduisait le véhicule tous les jours. Et Alexis promet, après avoir traversé l'Espagne et le Maroc sur 7 000 km, de continuer à rouler au quotidien avec sa 4L, dans la région, affublée des stickers identifiant son engin pour la course future. Mais, pour l'heure, il est en plein démarchage de contrats de sponsoring sur Uzès principalement, lorsqu'il n'a pas les mains dans le moteur de sa 4L. Il est aidé pour cela par son père, Gaétan, et une partie de sa famille. Une entreprise qui suit son cours : « nous avons réuni 70 % de notre budget prévisionnel (de 8 000 €) et 10 % de dons matériels. On a prévu un budget légèrement au-dessus de la moyenne afin de prévenir les mauvaises surprises. C'est aussi pour cela que nous nous préparons un an avant le départ ». « Un rêve qui veut devenir réalité », tel est le slogan de l'association OPTOtrophy, créée par les deux pilotes pour l'occasion. Le rêve est bien parti pour se concrétiser !

Leur page Facebook est ici.


Mickaël Attiach


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide