Ce champ est invalide

Une école des plantes à Uzès dès la rentrée 2014

RSS

Environnement


La ville d'Uzès attire les projets ambitieux. Dernier en date, une École des plantes, qui débutera son cursus de formation en octobre 2014. Une École de botanique, herboristerie et ethnobotanique.

Florence Amargier, ethnobotaniste, est à l'origine de cette création. Elle sera la principale intervenante de cette école, adossée à une association loi 1901 qui vient, selon elle, combler un manque dans le Grand Sud. « Il y a deux écoles des plantes officiellement enregistrées en France : Paris et Lyon ». Et, désormais, Uzès, après deux ans de parcours administratif intense pour que l'école soit officiellement reconnue par le rectorat de Montpellier.

Pour Florence Amargier, la cité ducale revêt un vrai potentiel. « La vallée de l'Eure accueille un biotope et un patrimoine floristiques exceptionnels. La région regorge de possibilités ».

L'école des plantes Moyse Charras, du nom du pharmacien, médecin et botaniste uzétien du XVIIe siècle, proposera une formation complète, ouverte à tous, sans limite d'âge et sans diplômes pré-requis, en deux ans. 
En formation initiale ou en formation continue, avec, dans ce dernier cas, la possibilité d'une prise en charge du coût de la formation par l'employeur. Objectif : découvrir la nature, pour connaître et reconnaître les plantes sauvages, médicinales et aromatiques : les nommer, les utiliser, pour se soigner, se nourrir, les conserver.

Approche transversale

Dans son enseignement, Forence Amargier privilégiera une approche transversale. « Les milieux naturels et les savoirs qui s'y rattachent sont notre patrimoine. Ce bien commun est un héritage qu'il convient de protéger et de mettre en valeur », insiste-t-elle.

Les cours auront lieu le samedi, tous les quinze jours et alterneront théorie et pratique. La première année est consacrée à la découverte et à l'apprentissage de la botanique et de l'herboristerie. La deuxième année approfondira les connaissances acquises et abordera l'étude des huiles essentielles et des épices. L'école devrait également accueillir des intervenants extérieurs.

Après un examen et la soutenance d'un mémoire au terme des deux années d'étude, un certificat d'aptitude sera décerné. « Ce certificat peut permettre de trouver des emplois dans les différents secteurs touchant à l'herboristerie ou à la botanique », souligne Florence Amargier. Cette professionnelle voit l'École des plantes comme une passerelle pour le rayonnement culturel de la ville entre le patrimoine historique et le patrimoine végétal et floristique d'Uzès.

Infos : 04 66 74 11 91 ou www.ecolecharas.com
Christophe Gazzano


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide