Ce champ est invalide

Après 15 ans d'attente, voici la voie verte du Pont du Gard

RSS

Environnement


L'association Voie verte du Pont du Gard voit sa patience récompensée. Le lancement du chantier a eu lieu cet été à Beaucaire, en présence de Jean Denat, vice-président du Conseil général, qui n'a pas échappé à la polémique actuelle sur la politique tarifaire du Pont du Gard.

Le 18 juillet dernier, c'était jour de fête pour l'association Voie Verte du Pont du Gard, présidée par Agnès Sénicourt. Après 15 ans d'attente, la voie verte pour laquelle l'association s'est créée en 2009 devient enfin réalité. Le lancement du chantier avait lieu sur la route de l'abbaye Saint-Roman, sur les hauteurs de Beaucaire.
À la base, cette voie verte était un projet des communes du secteur - Comps, Montfrin, Meynes, Sernhac et Remoulins - qui a été repris par le Conseil général.

Erreur économique

Si les membres de l'association ont décidé d'afficher un sourire de rigueur, la satisfaction n'était pas totale. Principal point d'achoppement : contrairement à ce qui était prévu au départ, la voie verte ne passera pas par le Pont du Gard, mais le contournera via Remoulins, pour aboutir à Uzès. Agnès Senicourt préfère donc parler de voie verte «dite du Pont du Gard». Son nom historique est voie verte du Martinet. «C'est une erreur économique de contourner le Pont», maintient-elle.

Autre motif de colère, l'accès au Pont du Gard, payant pour les piétons et les cyclistes. Ces derniers doivent même laisser leurs vélos à l'entrée du site. «Interdire les vélos sur un site, ça ne se voit nulle part !». L'association Voie verte du Pont du Gard fait d'ailleurs partie du collectif Liberté-Gratuité-Pont du Gard, qui mène la fronde.

Agnès Senicourt est ensuite allée rejoindre les élus pour les prises de parole officielles. Jean Denat, vice-président du Conseil général délégué aux infrastructures et aux déplacements, lui a proposé de prendre la parole en premier. Surprise de la principale intéressée : «si vous n'avez pas peur de ce que je vais dire...».
Mais, finalement, Agnès Senicourt restera modérée dans ses propos. Après tout, c'était jour de fête. Fin voile vert sur la tête, telle une mariée, elle s'est exclamée : «on est mariés avec la voie verte, pour le meilleur et pour le pire». Faisant allusion au tunnel de 210 m par lequel passera la voie verte, elle a lancé : «au bout du tunnel, on voit le Pont du Gard, et on a envie d'y passer !». Elle ne pouvait terminer sans un mot sur la politique tarifaire du Pont du Gard. «On dit souvent que les Gardois ont la gratuité d'accès. Oui, mais ils n'ont plus la liberté».

Pour Jean Denat, vice-président du Conseil général, qui arborait une chemise verte de circonstance, pas question de tergiverser : ce sera bien la voie verte du Pont du Gard. Les retards pris dans le début du chantier s'expliqueraient par les obstacles fonciers. «Il faut souvent cinq ans pour que la SNCF libère les espaces nécessaires».

Très prudent, il a dit respecter les propos de la présidente de l'association Voie verte du Pont du Gard. «Elle dit ce qu'elle a à dire et c'est très bien». Et d'ajouter : «Chaque fois que des citoyens s'engagent, je suis heureux. Votre mobilisation ne me pose aucun problème. On aurait pu geler le projet tant que le problème n'était pas réglé, mais on ne l'a pas fait».

Jean Denat a même rencontré il y a quelques semaines les maires de Vers-Pont-du-Gard, Castillon-du-Gard et Remoulins pour voir comment assurer la continuité de la voie verte jusqu'à Uzès. «Notre responsabilité, c'est d'aller vers Uzès».

Et pour l'élu, même si la donne vient à changer sur le Pont du Gard dans les années à venir, rien n'aura été fait en vain. «Si dans dix ans, l'accès redevient libre et gratuit, ce que nous aurons fait aura été cohérent». Jean Denat en est même persuadé : «La voie verte du Pont du Gard, ne vous en déplaise, sera la plus belle voie verte de France».
Christophe Gazzano


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire


Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide