Ce champ est invalide

Yann Dortindeguey : en avant, marche !

Quand on lui parle du mouvement En marche !, Yann Dortindeguey répond aussitôt «Enfin !». Installé depuis cet été à Saint-Quentin-la-Poterie après plusieurs années passées à Uzès, il a créé le comité uzétien du mouvement d’Emmanuel Macron et fait partie de l'équipe de campagne gardoise.

Connu localement pour son implication dans l’organisation du rassemblement «Je suis Charlie» en 2015, Yann Dortindeguey avoue paradoxalement s’être jusqu’à présent désintéressé de la politique. 

«Je ne regarde pas la télé, je ne lis pas les journaux, je ne m’intéresse pas aux partis politiques. Ça m’a toujours gonflé royalement». Et pourtant, la découverte d’Emmanuel Macron a eu l’effet d’une révélation pour lui. La première fois, cela s’est fait au détour d’un lien Facebook. Dans une vidéo, l’Uzégeois a écouté le psychiatre Boris Cyrulnik parler de l’ancien ministre de l’Économie en ces termes : «Macron va être un chef, mais pas un héros». Yann fait alors quelques recherches sur Emmanuel Macron. Il est séduit par ses propos. «Pour moi, il est synonyme de liberté», s’enflamme-t-il. Il part le voir en meeting à Montpellier au mois d’octobre alors qu’il n’est même pas encore candidat officiellement. «Je voulais aller là-bas pour lui serrer la main et le remercier». Il y parvient, dans les coulisses. Un moment qui reste gravé dans la mémoire de cet homme très sensible. «Sa poignée de main était chaleureuse. Il me regardait dans les yeux. Pour moi, cela a illustré sa bienveillance exigeante». 

Emmanuel Macron lui rappelle sous certains aspects l’ancien premier ministre et figure tutélaire de la gauche, Michel Rocard. «Quand j’étais petit, mon père, Bernard, imprimeur à Anduze, était engagé au Parti socialiste. C’était quelqu’un d’altruiste. Il partageait les idées de Michel Rocard», raconte Yann Dortindeguey, qui s’avoue volontiers choqué par toutes les attaques dont Emmanuel Macron fait l’objet.   

Yann Dortindeguey suit l’homme politique à Paris, puis à Marseille, lors de son premier meeting en tant que candidat. Il manquerait presque de termes laudateurs pour évoquer ce qu’il a ressenti à ces occasions.  «Son discours est profondément humaniste, pragmatique, clair, altruiste, hyper audacieux, nécessaire vu les enjeux du monde». 

Pour lui, En marche ! va au-delà d’un mouvement politique. «C’est un mouvement citoyen qui prône une gouvernance d’État éclairé, avec beaucoup plus de liberté pour chacun d’entreprendre à sa manière. C’est une «update» (mise à jour) du système français, ose même ce spécialiste de la communication digitale. Des tas de jeunes partent aux États-Unis parce que le système n’est pas à la hauteur. J’en ai moi aussi souffert...».

Yann est très actif sur internet au point d’avoir créé plusieurs outils pour suivre l’actualité d’Emmanuel Macron. Il croit dur comme en fer en sa victoire en mai prochain. Il y met pour cela toute son énergie et sa force de conviction. Reste à savoir si localement le Pays d’Uzès se laissera à son tour submerger par la vague Macron…

Infos : https://en-marche.fr et se rendre dans la partie «Nos comités».

Christophe Gazzano


Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide