Ce champ est invalide

Dom Ryder : la musique dans la peau

Son visage vous est sans doute familier. Vous avez peut-être déjà croisé Dom Ryder dans la ville, mais vous l’avez encore plus sûrement entendu. Ce musicien anime en effet régulièrement les nuits uzétiennes avec sa voix rauque à la Joe Cocker.

Né Dominique Gaudin à Fontenay-sous-Bois (94), Dom Ryder réalise très tôt qu'il a deux passions dans la vie : les chevaux et la musique. Il cultive donc ses deux dons en parallèle, en obtenant à la fois son 2e niveau d'équitation pour pouvoir être moniteur et en travaillant la batterie au conservatoire.
À l'âge de 18 ans, alors qu'il se cherche un job d'été, il est engagé au Club Med comme moniteur d'équitation. « Cela marque le début de ma grande aventure puisque je me suis retrouvé au Mexique, à faire de l'équitation dans la journée et de la musique le soir. J'y suis resté une dizaine d'années et j'ai alterné avec de fréquents voyages aux États-Unis, qui m'ont permis de rencontrer énormément de grands musiciens. »


Dom Ryder a en effet un parcours éclectique et atypique. Il parle couramment trois langues en plus du Français (Espagnol, Portugais et Anglais bien sûr). Il a vécu aux quatre coins du monde : Brésil, Mexique, Angleterre, États-Unis, Israël, Italie, Espagne...
« J'ai eu la chance de croiser beaucoup de gens qui m'ont donné ma chance. À New-York, j'ai fait la connaissance du chanteur de Van Halen, qui est devenu un ami. J'y ai aussi connu Sheila Steinback, rédactrice en chef du Rock star magazine, qui m'a donné du travail. Je couvrais tous les concerts et j'allais souvent en backstage rencontrer les artistes. J'ai interviewé tous mes héros : Bruce Springsteen, Aerosmith, Keith... »


La passion des chevaux le rattrape et il s'exile deux ans à Los-Angelès pour travailler avec les chevaux de polo de Vince Azzaro. Il rentre en Europe, fait une brève escale à Paris avant de repartir pour Londres. « Je devais y rester un week-end, j'y ai vécu 18 ans ». C'est à cette période que la musique prend la première place dans sa vie avec de nombreuses participations à différents groupes : Rainstones, Soho groove...
C'est à la même période qu'il travaille sur Portobello road et fait la connaissance d'une très grande star du cinéma. « Quand j'ai connu Daniel Craig, il jouait au théâtre. Quand je l'ai revu il y a deux ans, il m'a demandé ce que je devenais. Inutile de dire que je ne lui ai pas retourné la question. Tout le monde sait qu'il est aujourd'hui James Bond ».


C'est toujours durant sa vie londonnienne que Dom Ryder apprend un nouveau métier : la fabrication de bijoux. « J'ai fait toutes sortes de jobs, de la restauration, de la vente en prêt-à-porter, du journalisme. Mais la fabrication de bijoux au Great frog m'a permis de rencontrer encore plus de stars de la musique. C'est le lieu incontournable des rockeurs, d'AC/DC à ZZ Top en passant par toutes les autres lettres de l'alphabet ».
En 2008, il revient en France, pour rendre visite à sa famille.
« Je devais rester un mois, finalement, je ne suis pas encore reparti ». Il joue tout l'été dans différents bars et restaurants de la ville, avec un nouveau concept. « C'est difficile de trouver des contrats pour un groupe de quatre musiciens, c'est un trop gros budget. Alors, j'ai une technique, je prends une bande son et je chante, soit mes compositions, soit des reprises avec des timbres de voix qui me correspondent : Joe Cocker, Ray Charles, Tom Waitts... »


Et Dom Ryder a de très beaux projets en cours. « J'ai enregistré une maquette de 11 titres, le producteur Pierre Bianqui m'a proposé de produire un album, je le vois ces jours-ci pour finaliser. Et je vais peut-être même participer à l'émission de télévision Taratata avec Nagui. Je croise les doigts. »
Pas de blues dans le ciel de Dom, mais quoi de plus normal quand la musique est bonne...
Muriel Duny


 

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide