Ce champ est invalide

Un parfum d'aventure

14/06/2018

Pierre Subtil a grandi à Uzès. Pourtant, il y a quelques années, il a choisi de vivre à l’autre bout du monde. Et va bientôt revenir... à vélo !

Durant l’année 2016- 2017, Pierre Subtil étudiant en 3e année de psychologie s’interroge sur la poursuite dans cette voie. «On devait choisir une option qui serait une exploration du master de l’année suivante. J’ai fait partie de nombreux clubs sportifs : vélo, tir à l’arc, badminton, rugby, handball, escrime, équitation, aïkido... C’est donc naturellement que je suis allé vers la psychologie du sport !». Ce domaine travaille sur le rapport entre le corps et l’esprit (psychosomatique). «Pour la responsable du master, les expériences de vie étaient très importantes. J’ai donc décidé que redoubler ne serait pas ma solution pour avoir un meilleur dossier. J’ai préféré partir à l’aventure. Depuis quelques années j’entendais parler des “visas vacances travail“, valables dans 14 pays. Ils permettent aux Français de vivre dans un pays étranger pendant un an, avec la possibilité d’y travailler et donc de financer leur voyage. Je comptais déjà partir en Nouvelle-Zélande à la fin de mes études, je n’ai fait qu’avancer ce voyage de deux ans».

Quant au choix de la destination, il s’est imposé tout naturellement à Pierre. «On ne peut pas faire plus loin de chez nous et la culture reste occidentale... D’autant plus que les paysages du Seigneur des anneaux ont bercé mon enfance et le film a été tourné là-bas». Ce qui n’empêche pas le jeune homme d’avoir parfois le mal du pays. «J’ai quitté Uzès en septembre 2017, pour 34 heures de voyage jusqu’à Auckland ! Et le retour sera un peu plus long. La ville me manque énormément. En Nouvelle-Zélande les villes les plus anciennes ont 150 ans. À côté d’une ville comme Uzès l’histoire et l’architecture y sont pratiquement inexistantes. C’est grâce à ce manque que je réalise ma chance d’avoir vécu dans une ville avec autant d’âme qu’Uzès. Les chemins de randonnée  qui entourent la ville et la vallée de l’Eure me manquent aussi beaucoup. Ce sont des endroits où j’ai passé beaucoup de temps et vécu de grands moments». Mais dès la décision de partir en Nouvelle-Zélande, il a choisi de revenir... à vélo !

 

"Uzès me manque, la Nouvelle-Zélande n'a pas une histoire aussi riche"

 

«Le vélo a toujours été présent dans ma vie. J’ai commencé à Uzès vélo club de 7 à 15 ans. Habitant à Uzès, le vélo était un moyen de déplacement qui me convenait parfaitement pour me déplacer dans les villages voisins et j’ai continué à m’en servir presque quotidiennement. Une fois arrivé à l’université à Montpellier, je me déplaçais exclusivement à vélo, sans compter quelques week-ends où je rentrais à Uzès par ce moyen‑là. Mon premier boulot étudiant a été vélo taxi puis la livraison par coursier à vélo, avec un côté sportif qui me manquait avec le vélo taxi».
Et même si le jeune homme a l’expérience d’un périple de trois jours entre Lyon et Montpellier, on est quand même loin de l’année qu’il s’apprête à vivre à partir de l’automne pour rentrer en France. 

Mais ce voyage a une importance à plus d’un titre. Il a permis à Pierre de rencontrer Jake Johnson, étudiant anglais devenu son ami en 2015 et qui va être le complice de son aventure. «Jake, est très enthousiaste, sportif et musicien. On a tout de suite eu tendance à se pousser l’un l’autre à dépasser nos limites». Et le voyage en France a déjà constitué une belle aventure. «J’étais déjà un grand fan de vélo, mais j’ai réalisé les possibilités qu’il offre. Une vitesse parfaite pour savourer les paysages, mais aussi une ouverture sociale facile avec les gens qu’on croisait ou qui nous accueillaient chez eux pour dormir le soir».

Avec Jake l’objectif du voyage s’est enrichi. «À titre personnel, je voulais conclure un voyage initiatique. Le vélo a une symbolique forte pour moi : rentrer à la maison par mes propres moyens depuis l’autre côté de la terre... La petite sœur de Jake est poly-handicapée de naissance, et une organisation aide sa famille à avoir du matériel adapté. Nous essayerons donc de lever des fonds  pour eux tout au long de notre aventure. Notamment avec des défis que les gens pourront nous lancer, et nous cherchons des sponsors qui seraient prêts à faire des donations».

On pourra évidemment suivre leur périple... «Partager cette expérience est quelque chose qui nous tient vraiment à cœur ! Je tiens déjà un blog. Ça me prend beaucoup de temps mais partager donne un sens à mon voyage, et j’espère donner envie aux lecteurs de se lancer dans leur propre aventure. Nous allons partager nos aventures en vidéo. Nous avons déjà un blog qui parle des préparatifs du voyage ainsi que des comptes Instagram et Facebook qui permettent aux gens de nous suivre.

 

Infos Facebook :
HalfWorldAway

Instagram : pas_la_pour_etre_ici

Blog du voyage à vélo : https://halftheworldaway356425755.wordpress.com/

Blog du voyage de Pierre en Nouvelle-Zélande : https://lebonheurpartage.wordpress.com/


Muriel Duny

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide