Ce champ est invalide

Un invité ukrainien cet été

04/04/2019

L’association Droujba Tchernobyl France propose d’accueillir de jeunes Ukrainiens pendant quelques semaines d’été. À Bourdic, Nathalie en a reçu plusieurs fois.

En 1986, la catastrophe de Tchernobyl a beaucoup impacté l’Ukraine de l’Ouest. Depuis plusieurs années, l’association Droujba Tchernobyl France organise l’accueil d’enfants de 6 à 14 ans, issus de villages touchés, dans des familles françaises, pour quelques semaines durant les vacances d’été. Après trois jours de voyage en bus, ils sont déposés chez les familles, qui adhèrent à l’association pour 50€ et qui paient 30€ d’assurance. Le reste du coût du transport est financé par l’association. Droujba Tchernobyl est ensuite là pour épauler les familles en cas de besoin et organise une rencontre pour que tout le monde se retrouve ensemble une fois dans l’été.

«Ce sont des villages qui vivent de l’agriculture, la chasse et la cueillette. Tout est impacté par le césium qui est présent jusqu’à 30cm de profondeur sous terre», rappelle Nathalie. 

Pour ça mais pour bien d’autres raisons aussi, elle a ouvert la porte de sa maison à Bourdic à de jeunes enfants, depuis déjà trois ans. «Ce sont un peu des vacances sanitaires», sourit-elle. Elle a déjà reçu un premier garçon deux étés d’affilés, et invite celui de l’été dernier pour une seconde année aussi.

Cette maman d’un jeune garçon de 8 ans, Alexis, avait déjà été famille d’accueil il y a 20 ans. Pour autant, recevoir un enfant dans son foyer, sans même parler sa langue, est loin d’être une mince affaire. «Je suis d’origine ukrainienne mais je le parle pas. En revanche je parle un peu russe car j’ai adopté mon fils en Russie». Pourtant, la communication parvient toujours à se faire. «Déjà, au bout de quelques instants, les enfants jouent ensemble sans problème. Ils arrivent toujours à échanger d’une manière ou d’une autre». Et, à la fin du séjour, les jeunes Ukrainiens parlent quelques mots en français.   

«C’est fabuleux les différences entre quand ils arrivent et quand ils repartent. Le premier enfant que l’on a eu pleurait beaucoup au début car c’était la première fois qu’il quittait sa maman. Il était sur la réserve et a commencé à prendre ses marques, à s’ouvrir à nous.»

L’objectif de cet échange est de pouvoir «donner de nouvelles perspectives aux enfants, leur montrer des modes de vies différents». Alors, chaque été, Nathalie et Alexis partagent leur quotidien avec leurs invités. «Mon fils est très content même si parfois il est un peu jaloux car je ne fais pas de différence entre eux. L’enfant reçu fait partie de la famille. Ce qui implique aussi de respecter les règles de la maison...» Hygiène, repas en famille, les habitudes, ne sont pas les mêmes. «Ensuite, une fois chez lui, il peut faire comme il veut. Mais, il m’a dit qu’il continuerait à se laver quotidiennement et se brosser les dents trois fois par jour». Les devoirs de vacances aussi ont au départ surpris les enfants.  «Ils ont fini par vouloir faire pareil alors je leur ai demandé de faire un carnet de vacances, où raconter leurs journées».

Ces séjours ont été l’occasion de beaucoup de premières fois : au musée, à la mer, dans le métro, sur un escalator ou même pour goûter un melon... «Voir des enfants s’émerveiller comme ça à 8 ans, ça remet les choses à leur place. On reçoit autant qu’on offre».

Nathalie recommande donc cette expérience : «Il n’y a pas besoin d’avoir une grande maison. Le but c’est avant tout la bienveillance. Et cuisiner pour une petite bouche de plus, ça ne change pas grand chose ! Mais c’est quand même une responsabilité, ça ne doit pas être pris à la légère». Elle apprécie aussi beaucoup l’effet de cet échange pour son enfant : «Ça le responsabilise, il veut leur montrer des choses». Une opération gagnant-gagnant, où des liens profonds se créent chaque été.

Association Droujba Tchernobyl France : présidente, Sylvette Arbelet, droujbatf@gmail.com

 


Mathilde Roux

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide