Ce champ est invalide

La Nougatine de retour du Japon

18/04/2019

La boulangerie a présenté sa fougasse d’Aigues-Mortes à la foire française d’Osaka, fin mars. Ils nous racontent leurs aventures !

La fougasse d’Aigues-Mortes a fait sensation à Osaka. C’est la spécialité que La Nougatine est partie présenter du 16 au 25 mars au Japon, pour la foire française du grand magasin Hankyu qui attire chaque année pas moins de 300 000 visiteurs. La boulangerie-pâtisserie uzétienne avait en effet été sélectionnée par les organisateurs pour faire partie des vingt exposants venus de toute la Provence, région mise à l’honneur en 2019. Nougats, calissons, et autres berlingots étaient ainsi à l’honneur au cœur d’un petit village provençal reconstitué dans la galerie marchande aux marques de luxe.

Christophe et Isabelle Blampin étaient présents sur place, accompagnés de deux vendeuses japonaises, pour tenir un stand et présenter leur fougasse. Pour l’occasion, la recette a été adaptée. «Les ingrédients ne sont pas forcément les mêmes là-bas, et il a fallu réduire la fleur d’oranger. Ça a été difficile de trouver un juste milieu pour s’adapter à leur palais, qui n’est pas habitué à cette saveur, tout en gardant l’identité du produit». Pendant 10 jours, ils se sont relayés à la fabrication avec un pâtissier japonais, à qui ils ont livré les secrets de leur recette.

L’occasion pour le couple de faire de belles rencontres, malgré la barrière de la langue. «Nous avons eu un bon contact avec les Japonais. On voit qu’ils adorent la France. Au début, pour leur expliquer d’où on venait, on leur parlait de Marseille, d’Avignon. Mais quand on mentionnait le Pont du Gard, leurs yeux s’illuminaient !», s’amuse Isabelle Blampin. Certains sont même venus faire dédicacer un guide touristique japonais dans lequel La Nougatine et sa fameuse Figatine figurent. «Une dame a pris notre carte et nous a assuré qu’elle viendrait voir notre boulangerie».

 

Déjà des retombées

Les retombées ne se sont, en effet, pas fait attendre. «Nous avons été contactés par un tour-opérateur de Nice pour recevoir trois groupes de touristes japonais, en juin et juillet. Jusque là, ils ne venaient pas forcément à Uzès, ils s’arrêtaient au Pont du Gard».

Le couple Blampin a aussi beaucoup échangé avec les autres exposants. De quoi faire naître quelques idées... «Le restaurant La Farigoule, à Castellet dans le Var, accueille des apprentis japonais en cuisine. Nous sommes partants pour en recevoir aussi pour la pâtisserie». 

Une expérience positive donc pour Christophe et Isabelle, qui ont aussi pris le temps de faire un peu de tourisme à Osaka. «Nous avons vu le château, les cerisiers en fleur, les buildings... Et on a bien mangé ! Mais ils n’ont pas le même rapport à la cuisine que nous, les Japonais mangent plein de petites choses, toujours accompagnées de riz blanc, et peu de sucré. Il y a très peu de fruits là-bas. C’est tellement cher que c’est emballé précieusement».

C’est donc des souvenirs plein les yeux qu’ils sont revenus à Uzès. Quelques heures à peine après avoir atterri, ils étaient déjà de retour en boutique. Avec déjà l’envie de repartir. «On est prêts à y retourner !».


Lise Gougis

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide