Ce champ est invalide

Ôde à la place aux Herbes

11 juillet 2019

Sorti en poche en mai, le premier livre d’Éric de Kermel s’est vendu à 20 000 exemplaires.

La libraire de la place aux Herbes. Dans son premier roman sorti en 2017, le journaliste et écrivain éric de Kermel met en exergue sa passion pour la lecture à travers l’histoire d’une libraire, celle de Nathalie. Ambassadeur du territoire d’Uzès, voire de l’Uzège, ce livre sorti en poche il y a quelques semaines aux éditions “J’ai lu” est en tête des ventes, avec plus de 20 000 exemplaires vendus. « c’est totalement une surprise, un vrai événement », note l’auteur, installé  dans la région depuis quelques années. 

Dix personnages, dix chapitres

Ce roman positif et gorgé de chaleur offre volupté et légèreté au lecteur. L’auteur part à la rencontre de dix personnages. Dix lecteurs, dix amoureux des mots qui vont se retrouver autour de ce lieu accueillant et chaleureux qu’est la librairie. Et qui plus est, sur la place aux Herbes. « Ce livre est l’occasion de décrire l’art de vivre en Uzège », précise éric de Kermel. Ce dernier raconte son attachement à cette terre par ses divers aspects, agricole, mais aussi touristique. « C’est une terre  qui me touche et qui a su garder son équilibre. Les villages y sont préservés. Nous avons réussi à ne pas modifier les paysages, ce qui n’est pas forcément le cas de l’autre côté du Rhône ».  

Dans ce livre, Nathalie, au cœur de l’histoire, va trouver le livre adéquat, celui qui permet d’avancer, de se dépasser, de grandir. L’auteur rend aussi hommage aux livres et au métier de libraire lui même. Un dialogue grâce aux livres s’instaure et la libraire joue naturellement son rôle de passeur. Les histoires se déroulent avec langueur, à l’image de la chaleur de la garrigue et de la torpeur de ces après-midi. Les personnages se succèdent, chacun porteur de son histoire et de son rapport aux livres. 

Très documenté sur Uzès et ses villages environnants, l’auteur décrit l’environnement avec exactitude agrémenté de détails. « C’est une fiction mais son cadre est très précis », précise l’auteur.

« C’est une terre qui me touche» 

Éric de Kermel est journaliste et éditeur de magazines de nature. Il a grandi entre l’Amérique du sud et le Maroc. Sa relation à la nature se vit quotidiennement dans un jardin, très régulièrement sur les sentiers de Provence et sur la côte bretonne. Il a notamment étudié l’impact du réchauffement climatique sur la biodiversité des régions montagneuses françaises. Il est vice-président du comité français de l’UICN (International union for conservation of nature), spécialiste des questions de communication et de sensibilisation du grand public aux enjeux de la biodiversité. En 2018, Éric de Kermel a sorti son deuxième ouvrage « Il y a tant d’aurores qui n’ont pas encore lui », un roman d’aventures initiatique, entre quête d’identité, découverte de la poésie et exploration de l’histoire. 

Son troisième ouvrage, cette fois axé sur l’écologie paru en mai, est une ôde à la nature mêlant les enjeux et la conciliation entre les hommes et son environnement.

Charlotte Frasson-Botton

 


Charlotte Frasson-Botton

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide