Ce champ est invalide

Yann, la passion du cadran

Jeudi 18 juillet 2019

Le jeune homme installé à Fournès vient de sortir sa deuxième collection de montres, le Chronographe.

Les montres. Déjà enfant, Yann Albin portait une affection particulière pour le cadran. « J’ai découvert ce monde quand j’avais cinq ans. J’ai toujours aimé comprendre le monde qui m’entourait », raconte le jeune homme installé à Fournès. Et le déclic se fait précisément avec un modèle Patek Philippe, « la montre la plus compliquée du monde ». à son entrée au collège, Yann s’intéresse alors à l’horlogerie et réalise des stages dans des ateliers de réparation. Quelques années après avoir validé son bac, il obtient son CAP horlogerie et son brevet des métiers d’art à Marseille. Il complète alors sa formation par le diplôme des métiers d’art à Paris. Il met en pratique tout son apprentissage théorique au travers de stages dans divers ateliers indépendants, chez Pequignet, chez Rolex à Marseille ou encore en Suisse où il a la chance de rencontrer des horlogers de renom. En 2017, sorti des études, Yann Albin est embauché dans un atelier de réparation et de création de montres. Il y reste une année. L’idée mûrement réfléchie de créer sa propre marque de montre devient omniprésente. 

Le chronographe, deuxième collection

En 2018, le jeune horloger créateur s’intalle à Fournès et déniche un local, qui deviendra son atelier de création. « C’était mon souhait, celui de faire du sur-mesure et des produits personnalisés et avoir mon style propre », avance l’horloger créateur. La marque Yann Albin est née, avec une première collection de montres, la Minimaliste, produite en cinq exemplaires. Puis, récemment, sa deuxième collection : le Chronographe. « C’est un modèle avec un affichage plus épuré et le plus simple possible », précise le jeune homme. Il existe cinq coloris divers d’aiguilles et une trentaine de bracelets tous différents. Le style est classique ou plutôt sportif. « Il y a 10 000 exemplaires possibles sans compter les gravures ». Si l’artisan d’art fabrique pour l’instant seulement des montres pour hommes, une collection pour femmes devrait voir le jour d’ici janvier 2020. « J’ai des demandes, en effet. Je vais travailler avec une créatrice en vue d’une future collection de montres ».

" C’est mon souhait, celui de faire du sur mesure "

Et ce n’est pas tout, Yann Albin a encore des projets à foison. Il s’associera prochainement avec Oliver Vasquez, un autre horloger créateur qui lui exerce son activité à Rochefort-du-Gard. Tous deux garderont respectivement leur ateliers et travailleront ensemble pour des demandes inédites et spécifiques. Enfin, Yann Albin souhaiterait participer à des manifestations  telles que le salon de l’Homme à Paris d’ici 2021.

Charlotte Frasson-Botton


Charlotte Frasson-Botton

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide