Ce champ est invalide

Paul Parment, un président pas comme les autres

Président dynamique, Paul Parment a su efficacement relancer l’Association des anciens combattants et des victimes de guerre de l’Uzège.  Il est à l’origine de plusieurs faits inédits au sein de la structure. 

À la tête de l'Association des anciens combattants et des victimes de guerre de l'Uzège depuis 1998, Paul Parment est un président pas comme les autres. D'abord parce que sa vie ressemble à un véritable roman-fleuve. Il a fait son service militaire avec Pierre Perret, a participé à la guerre d'Algérie ou encore a travaillé vingt ans en outre-mer. En un peu plus de dix ans de mandat, cet ancien adjudant-chef de la gendarmerie a su redynamiser la structure. Pourtant, succéder au célèbre Edmond Régniers, dit « Titi », dont il était le secrétaire, n'était pas donné à tout le monde. « Je suis entouré d'une bonne équipe », assure modestement le président.
Ainsi, Paul Parment a-t-il à son actif plusieurs actions significatives. Première d'entre elles, et non des moindres, il a ouvert l'association aux veuves d'anciens combattants. « Avant, les dames n'étaient pas les bienvenues car on se racontait les horreurs de la guerre ». Cette entrée ne s'est pas faite sans difficultés puisque Paul Parment affirme avoir reçu dans la foulée des lettres de protestation. Il dit aussi avoir eu maille à partir avec d'autres associations, quelque peu jalouses de voir une structure aussi dynamique. Mais il a tenu bon. « 30 veuves font aujourd'hui partie de notre association ». Il a également réussi à modifier le jour de rencontre des adhérents. Passant ainsi du dimanche midi à un jour en semaine, à 14h, suivi d'un goûter. Du fait de son ancienne activité, le président a ensuite tenu à rapprocher le monde militaire des anciens combattants. C'est pourquoi il a pris contact avec le camp des Garrigues, à Nîmes. « J'ai été le premier du département à inviter des militaires du piquet d'honneur (ils portent les armes au cours des cérémonies officielles) à nos repas. Depuis, des liens se sont créés », se félicite-t-il. Pour perpétuer le devoir de mémoire, Paul Parment aimerait qu'une vitrine regroupe les différents drapeaux qui lui ont été confiés par des associations aujourd'hui disparues. Les Prisonniers de guerre, Rhin Danube... Il en possède une dizaine.
L'Association des anciens combattants et des victimes de guerre de l'Uzège compte 108 membres. Parmi eux, ceux qui atteignent l'âge de 90 ans ont le droit de ne plus payer leur cotisation annuelle. Qui plus est, ils reçoivent une médaille de l'Union Fédérale des Anciens Combattants. « Comme les 3/4 ne pouvaient plus se déplacer, j'ai décidé de me rendre directement chez eux pour la leur remettre ».

Le courrier distribué à pied

Mais l'action la plus étonnante de la présidence Parment reste la distribution de courrier à pied. En clair, pour les convocations aux assemblées générales, les cartes de vœux ou les bulletins trimestriels, Paul Parment prend son bâton de pèlerin et va les porter directement au domicile de ses adhérents. Cela lui prend huit jours et lui fait traverser les communes d'Uzès, de Montaren, Blauzac, Arpaillargues, St-Siffret, St-Quentin, St-Maximin et Sanilhac-Sagriès. Ouf ! « Je suis un peu comme le facteur. Certains attendent mon passage. C'est l'occasion d'échanger, de recueillir des suggestions... ». Cela lui permet de faire de substentielles économies de timbres. Grâce auxquelles il a pu débloquer « 6000 francs » afin d'acheter un nouveau drapeau pour l'association. Il précise malgré tout : « Mon médecin m'a conseillé de me reposer... ». Peut-être est-ce pour cela qu'il a décidé de passer la main lors de la prochaine assemblée générale, en février prochain. « Il y a trop de boulot. Le problème, c'est qu'il n'y a personne pour le moment pour me succéder. Mais je pense que quelqu'un se décidera au dernier moment ». Ou alors, qui sait, Paul Parment, qui n'est pas à un défi près, pourrait décider de poursuivre sur sa lancée.
Christophe Gazzano

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3250, du 7 janvier 2010)


 

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide