Ce champ est invalide

Lisa Sanchez, la passion jusqu'au bout des ondes

À 12 ans seulement, Lisa Sanchez, qui a grandi à Saint-Quentin-la-Poterie, a déjà une grande expérience des concours de chant. 

À l'âge où les ados se passionnent pour les émissions de télé-réalité musicale, Lisa Sanchez, 12 ans, a, elle, décidé de passer à l'action. Son parcours, depuis 2008, est impressionnant. Après avoir grandi à Saint-Quentin-la-Poterie, elle vit aujourd'hui à Méjannes-le-Clap et multiplie les participations aux concours de chant.

Un film

Tout a commencé par un film. Sa mère, Céline, visionnait Les choristes, avec Gérard Jugnot, quand elle s'est aperçue que Lisa reprenait en chœur les chansons du film. « C'est là que je me suis rendu compte qu'elle avait une belle voix ». Rien d'étonnant, en réalité, pour cette famille qui a la fibre musicale. Sa tante est chanteuse dans un groupe, son frère joue du piano, ses deux oncles, de la guitare... Même sa mère reconnaît qu'elle chante bien, « mais sans plus ». Cerise sur le gâteau, la cousine de son grand-père était chanteuse d'opéra. Mais sa carrière s'est terminée de manière, disons, brutale. « Elle a été retrouvée morte dans sa loge », rapporte Céline. Brr...

Très vite, Lisa ressent le besoin de savoir ce qu'elle vaut vraiment. Elle demande à sa mère de l'inscrire dans des concours de chant. « Je lui ai dit qu'il faudrait qu'elle attende d'être au collège ». En attendant, Lisa Sanbay  (son nom de scène, un mix entre Sanchez, le nom de son père et Bayarri, celui de sa mère) s'active. Elle fait partie de la chorale des Canards Sauvages d'Uzès pendant cinq ans. En 2008, elle participe à son premier concours de chant, Cévennes en chansons, à l'issue duquel elle accèdera aux finales. Quelques mois plus tard, elle arrive en finale des Disney Channel Talents. À la clé, un disque et un clip pour le gagnant. Lisa échoue à deux doigts du titre. « J'ai été déçue, mais c'est déjà bien d'avoir pu aller en finale ». 2009 marque un véritable tournant dans la carrière naissante de Lisa. Elle intègre l'école associative des Voix d'or, à Alès. Une école qui a vu passer, entre autres, Eve Angéli.

Cap sur l'Angleterre

Et elle s'envole pour l'Angleterre, en compagnie d'une amie, Flora, pour les besoins d'une nouvelle émission, Staraoké, « un karaoké pour enfants », diffusé sur Cartoon Network. L'occasion pour elle de prendre l'avion pour la première fois. « Nous avons été accueillies comme des stars », confient à l'unisson mère et fille. Staraoké est une émission diffusée dans plusieurs pays dans le monde, si bien que sur place, les tournages s'enchaînent. « Le public était composé d'enfants anglais, qui étudient le français », poursuit Céline. Deux heures de tournage auront été nécessaires pour 25 minutes d'émission. Lisa et Flora gagnent et repartent avec une console de jeux.
Que pensent les amies de Lisa de ce succès grandissant ? « Elles sont super contentes, affirme l'ado. Elles ne sont pas jalouses. Nous nous encourageons dans nos passions mutuelles, que ce soit le cheval ou la photo ». Sa mère approuve. « Chez les enfants, il n'y a pas l'esprit de compétition que l'on retrouve avec les adultes ». Dernière émission en date, Iap Iap, sur Canal J, sur laquelle la jeune fille fonde beaucoup d'espoirs. Elle a été retenue après avoir envoyé une vidéo. Et s'est retrouvée en compétition, à Paris, parmi 29 autres enfants. Le but de l'émission : former un groupe de trois jeunes ados afin de sortir un single « et, si ça marche, un clip », précise Lisa. Pour le moment, le parcours de Lisa est sans embûches. Elle s'est rendue dans la capitale pour la seconde fois, début février, pour l'enregistrement des demi-finales (diffusées le 20 mars). Cinq enfants seront retenus pour la grande finale, en direct, du 10 avril. Si Lisa gagne samedi, elle se rendra de nouveau à Paris, le 31 mars, pour enregistrer la future chanson du single. Mais seule une victoire, le 10 avril, lui assurera d'être retenue sur le disque. Une victoire à double tranchant puisque Lisa sera alors liée par un contrat de 18 mois avec la maison de disques Universal et n'aura plus forcément la même liberté qu'auparavant. « Mais en général, ils sont assez cools », selon Céline. Samedi 20 mars, la jeune fille interprètera une chanson de Mickaël Jackson, Beat it, et sera parrainée par la chanteuse Leslie. Autant dire que si le roi de la pop et la reine du R'n'b veillent sur elle, Lisa Sanbay peut nourrir de grands espoirs. Retrouvez Lisa sur son blog : http://lisasanbay.skyrock.com
Christophe Gazzano

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3260, du 18 mars 2010)


 

Commentaires

01/01/2011 » pour lisa
Auteur : le loup solitaire
je suis fout de toi

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide