Ce champ est invalide

Jean-Marie Paccard, patriarche de la « famille des sans familles »

C’est parce qu’il est lui-même un ancien ressortissant de l’aide sociale à l’enfance que le Blauzacois Jean-Marie Paccard a décidé de s’investir en faveur des enfants privés de famille. Depuis 22 ans, il préside l’Adepape du Gard.

L'Association départementale d'entraide des personnes accueillies à la protection de l'enfance (Adepape) a été créée en 1977. « En fait, l'association existe depuis 1947, mais ce n'est que trente ans plus tard qu'elle a été prise en charge par des anciens ressortissants de l'aide sociale à l'enfance et non plus directement par l'État », précise Jean-Marie Paccard, qui fit partie des fondateurs de l'antenne gardoise de l'Adepape.

Avec beaucoup de pudeur, mais aussi beaucoup de franchise, Jean-Marie Paccard explique ses motivations pour faire partie de l'association. « J'ai moi-même été un enfant recueilli temporairement, à plusieurs reprises. Je faisais partie d'une très grande fratrie, donc je voulais pouvoir remercier tous ceux qui nous ont aidés, notamment mes frères et sœurs plus jeunes ». Il faut savoir que l'aide sociale à l'enfance (ASE) est un secteur qui recouvre des réalités très différentes. « Je ne suis pas un pupille de l'État, j'ai connu et vécu avec mes parents. Je fais partie de ceux qu'on appelle les recueillis temporaires, qui sont placés par l'ASE pour de multiples raisons : inceste, maltraitance, situation financière grave, incapacité temporaire des parents à s'occuper des enfants... ».

Quand la loi évolue en 1977 pour faciliter la gestion directe par des anciens ressortissants de l'ASE de l'entraide, Jean-Marie Paccard n'hésite pas une seule seconde. « J'ai toujours voulu servir les autres, j'ai été cadre de santé et j'ai fini ma carrière comme gestionnaire d'une maison de retraite », souligne Jean-Marie Paccard. Il a aussi reçu le soutien inconditionnel de son épouse. « Elle m'a plus qu'encouragé à m'engager ». L'Adepape apporte bien sûr une aide financière à ses bénéficiaires, mais pas seulement. « Tout ancien ressortissant de l'aide sociale est membre de droit de l'association. Nous nous occupons uniquement des majeurs, souvent après 21 ans, quand ils sortent du système de l'ASE. Mais nous siégeons dans de nombreuses instances en lien avec la famille et, par exemple, nous avons notre mot à dire au moment des adoptions, notamment pour éviter la séparation des fratries ».

La plus grande partie du budget est consacré aux frais d'études. « Nous avons aidé plus de 70 étudiants à se former, à devenir médecin, comptable, professeur, éducateur. Beaucoup choisissent des études orientées vers l'aide aux autres d'ailleurs. Nous voulons leur donner toutes les chances de réussir, car nous sommes la famille des « sans familles ». C'est pour cela que nous organisons des temps familiaux, comme un arbre de Noël, une galette des rois, une sortie... ».

L'Adepape du Gard instruit 200 à 300 dossiers par an, uniquement sur recommandation des services sociaux. Le département compte environ le double d'anciens ressortissants de l'ASE. Pour les 11 administrateurs de l'association, le travail ne manque pas. « Je consacre personnellement près de 500h par an à la permanence, comme la majorité des dix autres. Nous avons une seule salariée à mi-temps. Mais heureusement, nous avons la chance de bénéficier de l'appui important du Conseil général, dont la subvention de 85 000 euros couvre les frais de nos étudiants ».

Jean-Marie Paccard se voit d'abord là pour « servir sans se servir » et apporter « son expérience, son vécu et sa sensibilité en complément au travail exceptionnel des services sociaux ».
Muriel Duny
Infos : 04 66 26 36 27.

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3267, du 6 mai 2010)


 

Commentaires

07/01/2014 » paccard elisabeth
Auteur : paccard elisabeth marie
bonjour, moi meme ancienne pupille de l etat et soeur de monsieur paccard jean marie , je souhaiterai adherer a votre mouvement. merci de bien vouloir m aider dans ma demarche. paccard elisabeth marie

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide