Ce champ est invalide

Ils ont sauvé leur entreprise

C’est une formidable aventure humaine qui vient d’aboutir à Uzès. Plutôt que de se retrouver au chômage, cinq employés ont décidé de racheter leur société pour devenir leurs propres patrons. Retour sur une histoire peu commune.

Ils s'appellent David, Olivier, Philippe, Bernard et Andrée. Ils sont cinq et entre eux et l'entreprise Ducros, à Pont-des-Charrettes à Uzès, c'est plus qu'une simple histoire d'employeur/employé. Pour sauver leurs emplois, ces cinq collègues, âgés de 39 à 58 ans n'ont pas hésité à racheter leur entreprise. Mais pour savoir comment ils en sont arrivés là, un petit retour en arrière s'impose...
L'entreprise Ducros est bien connue des Uzétiens. Présente sur la ville dès 1933 dans le domaine de la serrurerie traditionnelle, elle s'est surtout développée dans les années 1960.

Trois générations

Trois générations d'entrepreneurs se sont succédées aux commandes de l'entreprise : Louis, Aimé et Daniel Ducros. Ce dernier a littéralement marqué de son aura tous ses employés. C'est lorsqu'il est aux commandes de 1980 à 2005 que l'entreprise Ducros connaît ses années les plus fastes. On embauche, un second établissement voit le jour à côté d'Avignon... Et l'entreprise travaille pour de prestigieux clients : Eurocopter à Marignane, l'hôpital Carémeau de Nîmes, etc.

David, Andrée et les autres se souviennent de leur patron avec une certaine émotion. « Même avec 37 employés, il donnait la main », se rappelle Bernard. Et la boîte faisait profiter ses salariés d'avantages conséquents : « des salaires élevés, un intéressement, des formations financées... », énumère Andrée.

Mais en 2005, Daniel Ducros, malade, vend ses fonds de commerce à deux repreneurs. Un véritable tournant. Le début de la fin pour la société. « Ne s'improvise pas chef d'entreprise dans le bâtiment qui veut ! Durant quatre pénibles années, l'entreprise n'a fait que décliner, péricliter et puis s'est arrêtée de produire », soupire Andrée. Au plus grave de la crise, les employés restent trois mois sans toucher aucun salaire. Les avantages d'antan, eux, ont disparu avec l'arrivée des repreneurs. En septembre 2010, l'entreprise est mise en liquidation judiciaire. Un mois plus tard, ne se décidant pas à voir leur société « démantelée, transformée en friche industrielle », surtout dans une région où l'activité de bâtiment et rénovation reste importante, les cinq employés puisent dans leurs fonds personnels pour faire une proposition de rachat. Le 16 février, le tribunal de commerce autorise la transaction. « Nous sommes repartis de zéro, estime Andrée. Le nom Ducros a pu être conservé grâce à l'accord des héritiers, mais c'est une nouvelle entreprise ». La société Ducros version 2011 est désormais une SARL (Société à responsabilité limitée), au capital de 25 000 €, où chacun est associé à parts égales. Les employés sont soutenus par la Chambre des métiers et de l'artisanat, grâce à laquelle ils ont suivi des formations en communication, en gestion d'entreprise... Et ils ont pu bénéficier de prêts à taux intéressants, notamment un prêt à taux zéro de la Région.

David a été désigné gérant par ses collègues. Les employés n'ont pu réintégrer leurs locaux que le 1er mars, pour une ouverture qui a eu lieu début avril, après un mois qui n'était pas de trop pour commencer à tout remettre en état. L'objectif est maintenant de décrocher des chantiers « à la hauteur de nos effectifs » chez les pros comme chez les particuliers. L'entreprise Ducros propose devis et études pour toute conception et réalisation de menuiserie en aluminium ou en PVC. « La satisfaction de devenir patron ? Peut-être, s'interroge Andrée. Mais la satisfaction d'entreprendre à Uzès en ayant l'amour du travail pour le travail, certainement ».
Christophe Gazzano

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3317, du 21 avril 2011)


 

Commentaires

15/06/2012 » Ils ont sauvé leur entreprise.
Auteur : Pautex. Henri
Bravo pour votre courage. Plein de vœux de réussite.

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide