Ce champ est invalide

Michèle Reverbel : éveilleuse d’écriture

Michèle Reverbel est écrivain public. Un métier qu’elle a petit à petit remplacé par le joli terme d’« éveilleuse d’écriture ». Car son action va, aujourd’hui, bien au-delà. Des associations d’insertion sociale aux animations autour des livres en passant par les écoles et l’enseignement, elle a parcouru la France entière et partagé sa passion et sa soif de mots, de papiers et d’émotions. Rencontre.

 

Elle a dans la tête des milliers de mots. Dans ses tiroirs reposent des centaines de lettres, de parchemins et autres papiers spéciaux venus des quatre coins du globe. Dans les vitrines de l'étage, autant de plumes, d'encriers et de livres aussi anciens qu'extraordinaires.

Dans l'entrée de sa maison, « la Maison d'Autres », il y a toujours ces petites boîtes aux lettres alignées. Une pour chacun de ses petits-enfants, dans lesquelles elle dépose les courriers qu'elle leur a préparés. « Le jour où ils viennent, ils récupèrent leur courrier », dit-elle simplement, l'évidence même. Michèle Reverbel, écrivain public de formation, vit depuis plus de 35 ans dans l'univers des mots, des lettres et de la littérature sous toutes leurs formes. Une passion qui est devenue le fil rouge de sa vie.

Éveilleuse d'écriture

Son approche du métier a évolué au fil des ans. « En 1983, j'ai eu envie d'être éveilleuse d'écriture, raconte-t-elle. C'est un terme que j'ai inventé, ce qui a donné beaucoup de peine aux inspecteurs des impôts ! ».
Sous sa nouvelle « étiquette », elle a parcouru la France entière. 450 villes précisément, toutes marquées d'une punaise sur la grande carte de France qu'elle garde dans sa cuisine. À chacune de ses étapes, Michèle Reverbel a apporté son aide aux associations d'insertion sociale et aux écoles, participant aux fêtes du livre ou aux journées d'écriture. Elle anime également des stages de formation à l'IUFM, en Suisse, sur le thème : « Comment donner envie aux enfants d'écrire ? ». Son projet le plus fou ? Le Marathon de l'écriture, à Avignon, 1984 : 84 lettres écrites en 84h.

Aujourd'hui, fini l'aventure. Michèle Reverbel a posé définitivement son « cartable » d'éveilleuse d'écriture à Flaux. Elle y reçoit toujours volontiers des stagiaires et continue de transmettre sa passion. « Je reçois et j'envoie des courriers d'art postal ». Pas de restriction, pas de correction : une correspondance qui laisse libre cours à l'imagination. « Un jour, ce sera peut-être interdit », dit-elle. Alors elle garde tout précieusement.
musée de l'écriture

En 2000, elle a fait une exposition sur l'écriture à la médiathèque municipale d'Uzès.
Un « grand déballage » de ses collections. Sur un mois et demi, 3 000 personnes viendront admirer les pièces de son trésor : des encriers, des plumes, des buvards-publicité, des livres uniques (livre en peau, livre de sorcellerie mexicain, livre chinois, manuels scolaires du début XIXe), de vieux cahiers d'école où des lignes sont écrites à la plume : « les enfants doivent obéir à leurs parents » ; « l'hygiène est l'art de conserver la santé ».
« Tout ça, c'est mon passé, dit-elle. Des collections qui sont enfermées ici, c'est dommage ». Elle recherche donc « un lieu muséable » pour y exposer ses trésors. Michèle Reverbel est soutenue par l'association Les Veilleurs d'écritures, créée par des amis proches dans le but de sauver son fonds.
Opérée des yeux il y a peu, elle n'arrive plus à lire comme avant. Son souci à présent « est que les gens profitent de toutes ces choses ». Et « de trouver des nègres pour écrire ma vie », ajoute-t-elle avec humour.
Contact : 04 66 03 69 15.
Aurélia Simonin

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3311, du 10 mars 2011)


 

Commentaires

09/10/2013 » Eveilleuse d'écriture
Auteur : Henri Bonatout
Dans mon précédent message, je croyais m'adresser à Michèle Reverbel en personne. Quelle erreur puisque c'est le "Républicain" qui est le réceptionnaire. Rien de grave ni d'important mais s'il vous plaît, transférez lui mon message Merci beaucoup H.Bonatout
08/10/2013 » Quel est le titre de vos souvenirs?
Auteur : Henri BONATOUT
Souvent, la nuit, par insomnie, j'écoute France-Culture. Il n'y a pas si longtemps, je suis tombé sur un interwiev de vous: agréable et limpide. Uzès disiez-vous! Mais... je connais Uzès. Mes enfants habitent à Montaren et mon fils fréquentent souvent la médiathèque. Ai-je rêvé? N'avez-vous pas dit que vous aviez écrit récemment un livre plein de souvenirs et d'anecdotes? Malheureusement, je ne retrouve pas son titre. What a shame! S'il vous plaît, rafraîchissez mon souvenir car je ne vous le demanderais pas si je n'étais dans mon genre un amoureux du bien écrire. Il existe encore quelques bons libraires près de chez moi. Merci cordialement
07/01/2013 » je te plumerai
Auteur : Jean
à l’image de ce Vive la Plume daté de 1610 tiré du Spieghel der schrijfkonste de Jan van den Velde, ‘‘le plus illustre des maîtres de la plume’’ selon Hans Buijs, (Fondation Custodia).
18/04/2012 » michelle la mémoire généreuse
Auteur : barsotti patricia
merci michelle de toutes tes interventions généreuses , et surtout un excellent souvenir de ta prestation lors de l'exposition à la médiathèque de belvezet , une richesse de témoignage au travers de cette balade postale. tous ici en gardent un moment emerveillé devant ces objets qui parle si bien de leur propriétaire. amicalement patricia
03/04/2012 » Très beau métier!
Auteur : Joël
Je dois avouer que j'aime le terme "Eveilleuse d'écriture" et je me propose pour pouvoir capturer votre mémoire si vous souhaitez écrire vos souvenirs. contactez moi !

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide