Ce champ est invalide

Xavier Clément : attrapes-moi si tu peux...

Il y a des passions qui vous prennent au berceau ou presque. Celle de Xavier Clément, ce sont les taureaux. Le jeune secrétaire du club taurin est incollable sur les meilleures bêtes du moment et fait profiter de son savoir le public, notamment lors de la fête d’Uzès. Et tant pis s’il n’attrape plus les taureaux comme à sa grande période...

 

On dirait un nom prédestiné. Or, Xavier Clément n'a aucun lien avec le Jean Clément qui a donné son patronyme aux arènes d'Uzès, si ce n'est, sans doute, une passion commune pour les taureaux. Passion qui a démarré très jeune. « J'étais tout petit quand je me suis intéressé aux taureaux. Le fait que mes parents et mes grands parents soient passionnés a joué c'est sûr, tout comme le fait que ma tante préside le club taurin de Comps ».

Cette passion ne s'est jamais démentie depuis. Il a même joué les attrapaïres plus d'une fois. « Je devais avoir 13 ou 14 ans quand j'ai commencé. Je me souviens du premier taureau que j'ai attrapé, c'était à Russan, en pleine rue ». Le danger, il avoue ne pas y penser. « J'aime la montée d'adrénaline qui va avec la course après le taureau. Le danger est là; il est présent c'est sûr et il faut être prudent. Mais on n'oublie jamais de se méfier du taureau alors que, parfois, ce sont les chevaux qui peuvent se révéler dangereux. Quand on a saisi le taureau, qu'on le tient, on n'est jamais à l'abri d'une ruade ou d'une cheval qui botte et ça, les gens n'y pensent pas toujours, alors que c'est très dangereux ».

Le jeune homme de 25 ans a préféré renoncer depuis quelques temps à ce jeu risqué, « je cours encore de temps en temps, mais c'est très rare, il faut vraiment que quelqu'un soit en difficulté pour que j'intervienne ». Mais sa passion des taureaux reste intacte. Il suit de près toutes les courses taurines et constitue une véritable encyclopédie des taureaux. « Je prends des notes, le nom du taureau, son numéro, ses performances. Je suis un peu comme un collectionneur. Il m'arrive d'utiliser ses informations pour le club, mais la plupart du temps, je le fais juste pour moi, pour le plaisir ».

Depuis six ans déjà, Xavier Clément a en effet choisi de mettre ses connaissances et ses compétences au service du club taurin. « Le club cherchait des jeunes, j'ai démarré comme cela, en donnant un coup de main. Au début, je ramassais les canettes après les course et aujourd'hui, me voilà secrétaire ».
Car le club a bien compris sa chance de compter dans ses rangs un tel spécialiste des taureaux. C'est bien simple, il est incollable. Il parle même parfois une autre langue, surtout pour les aficionados. « Dès septembre, on commence à préparer la saison suivante, car les meilleurs taureaux se réservent à l'avance. Il faut savoir qu'on ne cherche pas toujours le même style de bête. Les puristes préféreront les taureaux cocardiers, comme Baroudeur, de la manade Martini, le grand public appréciera davantage les taureaux spectaculaires, qui donnent de grands coups dans les barrières, comme Prince, de la manade Albert Chapelle ».
Pour découvrir sa sélection, rendez-vous toute la semaine prochaine, la fête battra son plein, les animations taurines aussi.
Muriel Duny

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3332, du 4 août 2011)


 

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide