Ce champ est invalide

La maison des chats

Le paradis des chats à Uzès, c'est chez les Lebon. Solange les aime par-dessus tout et collectionne tout ce qui a trait à l'adorable félin.

Dès l'entrée de la maison des Lebon, à Uzès, une plaque donne le ton : « Attention au chat ! ». Peut-être aurait-il fallu mettre cette mise en garde au pluriel.
Solange Lebon est en effet une passionnée des chats. Ils se déclinent chez elle sous toutes les formes. Rideaux, nappes, mugs, magnets, porte-serviettes, figurines, pendules, thermomètres, pins, canevas, livres... À ses doigts, l'alliance et la chevalière de son mari, qu'elle a même fait customiser à l'effigie de chats par un bijoutier d'Uzès. La liste est loin d'être exhaustive ! « Ne me demandez pas combien j'en ai, je n'arrive pas à le savoir. ça m'énerve ! », plaisante la retraitée.

Gardiens de cet univers, deux vrais chats. Lucky et Fifi. Lucky est la dernière arrivée. Elle a trois ans. « Personne ne la voulait car elle était trop agressive ». Fifi affiche un âge vénérable : 17 ans. Le doyen ne fait pas son âge. Il est aveugle depuis quelques mois et doit de nouveau appréhender son univers. Pour Solange, 17 ans, c'est beau, mais c'est loin d'être un record. Elle nous montre un album dans lequel elle garde des coupures de presse. On y apprend que le doyen des chats, Spike, a 30 ans.
Puis elle tourne les pages pour atteindre les photos de tous les félins qu'elle a eus depuis qu'elle a épousé Christian, il y a 45 ans. « Je les considère comme mes gamins ». Elle a deux filles, Laurence et Muriel, à qui elle a transmis son amour des chats.

Le premier animal du couple, d'un pelage blanc immaculé, s'appelait Bigoudi. « Elle aurait 45 ans aujourd'hui, sourit Solange. Elle a grandi avec mes filles ». Puis, il y a eu Garçonnet (« le chat de mon frère, qui se sentait mieux chez moi »), Chouchou, Bouba, Sheba (« trouvée dans un container »), Windy (« je lui avais fait un doudou qu'elle amenait partout »), Mistigri, Tigrou, Kimbo (« mort le jour de la St-Valentin) et Pupuce (« qui avait un million de puces »). Ils sont tous en photo dans un cadre accroché sur le mur de la chambre des Lebon.

Mais ne croyez pas que les Lebon n'aiment que les chats. Par le passé, des chiens ont déjà fait le bonheur du couple (Pépette la chasseuse et Tequila, l'ancienne chienne maltraitée), de même qu'un lapin et un cochon d'Inde. « Dans ma famille, on est calut des animaux », lance Solange.

La collectionnite aigüe de Solange pour les chats a commencé il y a presque 40 ans, dans sa précédente maison de la route de Jols. « La société qui nous avait installé le chauffage central, avait un chat sur son camion. Je lui ai demandé de me le donner. On l'a découpé et mon mari l'a collé sur un contreplaqué ». Depuis, il trône fièrement en hauteur dans la cuisine. Un peu plus bas, trois des chats de Solange ont été immortalisés sur la faïence : Kimbo, Windy et Chouchou.

Lorsqu'elle est partie à la retraite, Solange, qui était aide-ménagère au foyer Soleil, a reçu des mains du maire d'Uzès un couple de chats, qu'elle a surnommés Pompon et Pomponette. Aucune pièce n'est épargnée par les chats. Pas même les toilettes ou la salle de bains. Solange ne se sépare de rien. Elle connait chaque pièce de sa collection et n'a rien en double. Pour la compléter, elle parcourt les vide-greniers, reçoit des cadeaux, repère les pubs avec les chats chez les commerçants...

Chaque année, son facteur sait que le calendrier doit avoir une photo de chat, sinon rien. Son mari, Christian ancien employé municipal et ancien pompier volontaire, contemple d'un œil complice ce qui ressemble à un immense musée miniature du chat. Lui collectionne les petites voitures (« j'ai 63 Peugeot »), les véhicules de pompiers ou les avions. Il a obtenu de pouvoir leur trouver un refuge dans la bibliothèque de la salle à manger. Mais pas question de déborder ailleurs ! Solange veille au grain.
Pour que le bonheur de cette collectionneuse soit complet, il lui reste encore quelques produits dérivés à dénicher : « Il me manque des verres, des fourchettes, des cuillères et des couteaux ». L'appel est lancé...
Christophe Gazzano

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3395, du 18 octobre 2012)


 

Commentaires

16/02/2013 » chat retraité
Auteur : Didier Minette Uzes
jem'appelle 'Jimmy' je rentre dans ma 21è année.je suis malgrès tout en bonne santé.Il faut dire que mes"parents "se sont bien occupés de moi.pire qu'un enfant .!J'ai bien quelques problêmes d'arthrose et je ne marche pas toujours bien droit !! Mais ça va!je ne me plains pas.je miaule toutefois assez souvent pour qu'on ne m'oublie pas ou si j'ai fais mes besoins pour que maman nettoie ma litière Eh oui je suis à cheval sur l'higiène !! Voila je vous fais plein de Miaou s..je vous serre la patte!!Ah ;j'oubliai l'essentiel, mon Papa s'appelle Monsieur Minette !!!!!!!! A bientôt

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide