Ce champ est invalide

Agités du local et fiers de l'être

Avec Les Agités du local, à Belvezet, les artistes sont rois. La plupart profite d'une pause dans leur tournée pour venir se ressourcer au village et vivre une expérience différente avec leur public.

Proposer aux habitants de Belvezet et des environs des animations de qualité toute l'année. Il faut être un peu fou pour relever le défi. C'est pourtant la mission des Agités du local depuis plus de deux ans. Leur première animation, un bal traditionnel, s'était déroulée sous la pluie. Cela leur a apparemment porté chance pour la suite.

Mais il faut dire que les membres (au départ quelques voisins) ont su mettre en commun leurs compétences pour aboutir à ce résultat. Un des membres est « l'ex-directeur artistique d'une grande boîte française », l'autre organise déjà des concerts et un autre membre est artiste de théâtre de rue. « C'est un concours de compétences», comme le qualifie Anne Stievenart, trésorière. Des compétences intergénérationnelles. Les membres ont entre 24 et 62 ans.

« Nous avons tout ce qu'il faut : les réseaux, le lieu, l'envie... », ajoute la présidente, Clara Bordarier. Les lieux sont au choix Les Tilleuls Bleus (maison de village avec cour), la salle polyvalente, le champ du voisin ou le théâtre de verdure, sans conteste un des lieux les plus agréables qui soient.

Damien Robitaille, Nathan Brenu ou Norfolk AC sont quelques-uns des artistes à s'être déjà produits au village. Leurs noms ne vous disent peut-être rien. Normal, l'association met l'accent sur « les artistes en devenir, selon Clara Bordarier, la présidente. Le but est de se faire plaisir et de le faire partager ». L'astuce pour faire venir les artistes jusqu'à Belvezet, ce sont ces fameux « day-off », ces jours libres pendant leurs tournées. « On les héberge, on les nourrit et en échange, ils font un concert, résume Dominique Bordarier, la secrétaire. À la fin de chaque concert, on fait circuler un chapeau dans le public ».

Cette technique oblige les membres de l'association à être très réactifs et à décider d'un concert en fonction de l'opportunité qui se présente. Non contents de recevoir les artistes, Les Agités du local leur font visiter le secteur. « Nous sommes des promoteurs de la région », s'amuse Dominique.

Dans leur rôle de dénicheurs de talents, Les Agités du local sont même parfois en avance. « On a reçu les Misteur Valaire en mai 2011. Le lendemain, il faisaient la une des Inrocks », se souvient Clara Bordarier. Le choix des artistes se fait en fonction des découvertes de chacun, notamment lors de festivals.
L'ambiance des concerts est très conviviale. L'entrée est libre, le public différent selon l'affiche.
« Nous voulons rester à échelle humaine », assure Anne. Ils ont tenté une fois seulement de faire un concert de plus grande ampleur, ailleurs. C'était à Saint-Laurent-la-Vernède, pour un groupe de punk rock. Pas un souvenir mémorable.

Dans les concerts intimistes de Belvezet, les artistes ont un rapport différent avec le public. « Il y a une interaction particulière. Ils se mélangent au public en fin de représentation », raconte la présidente.

Certains ont laissé un souvenir marquant. Le Suisse Zedrus et son humour noir par exemple. En témoigne la dédicace qu'il a faite sur son affiche de concert, comme le veut la tradition : « Je vous souhaite une très belle fin de vie à tous ». Autre souvenir fort, la venue des Tireux d'roches, un groupe de musiques traditionnelles du Québec. « Ils sont arrivés un dimanche après-midi pour un concert le soir. Il faisait un temps magnifique et on devait faire ça dans la salle polyvalente. À la dernière minute, on a décidé de se mettre dehors. L'ambiance était géniale. Ils ont fait danser Belvezet », se souvient Clara.

Enfin, quand un candidat de l'émission Nouvelle Star, Gaël Faure, est venu, le concert a été plus qu'intimiste. «C'était en novembre dernier, le jour où le département était en alerte rouge. ça s'est transformé en soirée privée ».
Les Agités du local souhaitent à l'avenir développer les premières parties de concerts, en mettant en avant des groupes locaux. On n'a pas fini de danser à Belvezet...
Christophe Gazzano
Infos :
lesagitesdulocal.blogspot.fr

(Article paru dans Le Républicain d'Uzès n°3377, du 14 juin 2012)


 

Pas de commentaires pour l'instant


Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide