Ce champ est invalide

Famille Allier : plus qu'une dynastie, une véritable entreprise

Le golf club d'Uzès est aujourd'hui réputé pour son cadre agréable et l'accueil qui est réservé aux clients par la famille Allier. Voilà maintenant vingt ans que Maurice Allier, le père, a créé de toutes pièces cette activité à Uzès. Parti de rien, il a transformé un terrain lambda en un lieu de rendez-vous pour les initiés et d'événements sportifs de bon niveau.

Au départ, il y a 40 ans, Maryse et Maurice Allier acquièrent une propriété de 17 hectares : un bout de plaine en périphérie d'Uzès. Pendant 20 ans, ils y cultivent le blé et d'autres céréales et exploitent un grand potager. Une vie à la dure, comme la plupart des agriculteurs uzégeois. Jusqu'au jour où Maryse décide de réaliser une étude de marché. L'idée qui lui trotte dans le tête est simple, finalement : restructurer la propriété, « lui donner une autre dimension », précise Françoise, la fille, aujourd'hui directrice commerciale, responsable de la communication, de la publicité et du sponsoring - rien que cela -  du Golf club d'Uzès. Car c'est bien un golf qu'imagine alors Maryse Allier pour créer une nouvelle dynamique et mettre du beurre dans les épinards de la famille. Le tout en préservant l'environnement qui lui est cher.


C'est ainsi que né, en 1989, le club de golf d'Uzès. Mais non sans peine car tous les bras de la famille, petits et grands ont été réquisitionnés pour faire d'une exploitation agricole un parcours de golf à neuf trous. « C'est l'histoire de la famille, dit Françoise Allier, parents et enfants ont participé activement à ce projet. Au total, il nous a fallu un an et demi pour réaliser le parcours de nos propres mains », se souvient-elle. Mais, pour autant, tout n'était pas gagné et la famille a dû faire face à des difficultés, parfois inattendues. Notamment les sangliers qui, pendant une époque, venaient régulièrement saccager les green (partie autour du trou où la pelouse est très courte et très fine) au grand dam de la famille. « Ils nous retournaient toute la terre, se rappelle-t-elle, c'était souvent des laies, qui venaient chercher à manger pour leurs petits ». L'entreprise familiale naissante tournait très modestement avec sept employés : « le noyau de la famille, chapeauté par Maryse » auquel s'ajoutaient jardinier, barman et femme de ménage.


La reconnaissance


En 2006, Maurice Allier, par ailleurs ancien élève à l'Institut Pasteur, décède. « Il a eu une vie exceptionnelle, souligne Françoise. Depuis, chaque année, en souvenir de lui, nous organisons le trophée Maurice Allier au mois d'octobre ». Plus de vingt ans après, la reconversion osée de toute une famille a porté ses fruits : le Golf club d'Uzès compte 450 licenciés (« des Uzétiens, des Avignonais, des Alésiens, des Nîmois et beaucoup de touristes ») ; a vu passer quelques stars dans son club house et organise chaque année une dizaine de compétitions sur son parcours. « La particularité du golf d'Uzès est qu'il est très long et donc très dur. Il plaît beaucoup aux très bons joueurs et reste en même temps accessible aux débutants ».


Ce que tous apprécient le plus ? « C'est le côté convivial et familial, le rapport humain », précise Françoise. Car l'entreprise est effectivement - et c'est sa force - restée dans les mains de la famille. Michel Allier, le fils, a repris la présidence du club ; sa sœur Martine se charge de la partie hôtellerie-restauration et Françoise, la petite sœur, est directrice commerciale. Ensemble, ils continuent de développer le club. « On essaie d'être visible au niveau national. Dans ce sport, il faut rester très humble. C'est aussi un milieu qui s'ouvre de plus en plus. L'école de golf, dont s'occupent Christophe Desmoulins (professionnel 2e degré) et Nicolas Perez, moniteur, a du succès. Ils accueillent en ce moment 25 enfants de 5 ans et demi à 14 ans. De cette école est sorti notamment le petit Thomas Chapon, qui est aujourd'hui un des meilleurs joueurs qui a démarré à l'âge de 6 ans ». Une école qui promet une longue vie au club.

Aurélia Simonin


 

Commentaires

28/12/2012 » je cherche françoise i,grand veuve de daniel
Auteur : martin josette
Pourriez-vous me communiquer son telephone ? je vous remercie Madame Martin josette
19/12/2010 » Audrey la petite fille de Maurice recommande le golf
Auteur : Audrey la petite fille de Maurice
Bonjour, j'ai 12 ans et ce golf appartient a mon pere. Ce golf est super !!!!! Bisous!

Laisser un commentaire

Ce commentaire sera validé par la rédaction avant sa mise en ligne. Tous propos injurieux diffamants et racistes seront bannis du site.

» Faire un commentaire

Publier une annonce

Particuliers, sociétés
Cliquez ici


Professionnels : Avocats, notaires, experts, comptables
Cliquez ici

Lien Themisia
Ce champ est invalide

Rédigez votre petite annonce en ligne, Lire la suite

Déposez votre email ci-dessous

Ce champ est invalide