AccueilPays d'UzèsBlauzac : La Librotte, un lieu à préserver

Blauzac : La Librotte, un lieu à préserver

Le bois des Librottes à Blauzac est juché sur une colline à proximité du Gardon.
Blauzac : La Librotte, un lieu à préserver
M.M.

Pays d'Uzès Publié le , M.M

Autrefois, ce lieu était réservé au pastoralisme et à l’agriculture, de nombreuses cultures y étaient installées, vignes, céréales et oliviers. Un circuit de randonnée serpente le bois et la garrigue et longe une cinquantaine de capitelles, ce qui en fait une des plus belles concentrations de l’Uzège. En 1995, la Mairie de Blauzac a racheté plusieurs parcelles du bois et en a confié la gestion à l’association de la Librotte, elle en assure depuis lors la restauration et l’entretien.

«C’est par amour pour ce lieu que nous nous attachons à l’entretenir, mais ce n’est pas une chose aisée au vue de la taille de ces lieux»

L’association est composée de 70 adhérents environ, qui se retrouvent une à deux fois par mois pour entretenir et restaurer les murailles et capitelles qui composent le site. «C’est par amour pour ce lieu que nous nous attachons à l’entretenir, mais ce n’est pas une chose aisée au vue de la taille de ces lieux», note Evelyne Delval, la présidente de La Librotte. C’est avec enthousiasme que les adhérents se retrouvent un dimanche par mois pour travailler dans une belle convivialité. En plus de la rénovation, les membres s’emploient à créer et édifier des constructions. Ce qui fût le cas en 2018, lors de la réalisation d’un banc circulaire en pierres sèches de cinq mètres de diamètre, à proximité des trois cabanes. «La réalisation a demandé quatre séances de travaux. Pour la future saison, nous avons pour projet de créer un impluvium, il s’agit d’une cuve enterrée qui récupère l’eau de pluie par ruissellements ce qui nous permettra d’arroser les massifs en période de saison sèche».

À la recherche de membres actifs

L’art de bâtir en pierre à l’ancienne fait partie du patrimoine local, ce sont aussi des connaissances transmises avec le temps qu’il faut faire perdurer encore le plus longtemps possible. Malgré ces 26 années d’existence, l’association est toujours à la recherche de nouvelles recrues : «Nous sommes peu d’actifs et nous souhaitons transmettre nos connaissances et faire comprendre l’importance qu’il y a de conserver ce lieu fragile».

Une journée pierres sèches est organisée le 4 septembre sur le site des capitelles dès 8h30.

L’assemblée générale aura lieu le 27 septembre, à 18h30 au foyer.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?