AccueilPays d'UzèsBlauzac : la nature au plus près de l'école

Blauzac : la nature au plus près de l'école

L’école de Blauzac a récemment animé un projet pour fabriquer un hôtel à insectes. Avec le soutien de la Mairie, les élèves mais aussi les parents d’élèves et l’équipe pédagogique ont participé au projet.
L'hôtel à insectes s'est construit pas à pas sous l'œil attentif des élèves de l'école de Blauzac.
D.R. - L'hôtel à insectes s'est construit pas à pas sous l'œil attentif des élèves de l'école de Blauzac.

Pays d'Uzès Publié le , M.M.

Après une fête de l'école sur le thème de la biodiversité, les élèves ont inauguré le 5 juillet leur nouvel hôtel à insectes.

« C'est un projet que je souhaitais réaliser depuis quelques années déjà mais, Covid oblige, nous avons dû repousser. À force de persévérance, il est enfin là ! », s'enthousiasme Magali, l'institutrice.

Les bacs de plantes aromatiques, installés dans la cour de l'école en 2021, ont donné envie aux enseignantes et aux écoliers de poursuivre leur travail sur la protection de la biodiversité. Les élèves souhaitaient inviter les insectes dans leur environnement proche. Ce qui leur a demandé de nombreuses heures de recherches et de réflexion ainsi que plusieurs phases d'élaboration.

« C'est un travail commun avec nos parents, grands-parents, Magali, Mohammed, et la Mairie pour la concrétisation de l'hôtel à insectes de nos rêves », apprécient les enfants.

Lancer le diaporama6 photos

Orientation idéale

Rien n'a été laissé au hasard puisque les planches ont été traitées avec une peinture naturelle à base d'eau, farine, huile de lin, savon noir et ocre pour la couleur. L'environnement et l'orientation sont aussi bien entendu primordiaux, le Pré de Valence, contre l'école, est arboré et bien exposé au sud ce qui attire les insectes. Après la mise en place de l'hôtel sur le site les enfants ont sélectionné avec soin les matériaux qui allaient composer la nouvelle maison des insectes blauzacois : bûches, tuiles, branchettes et fagots mais aussi paille pour les chrysopes, bambous pour les abeilles solitaires, des pots de fleurs retournés remplis de foin pour les perce-oreilles, des planchettes en bois pour les xylophages, ou encore des bûches percées pour les insectes pollinisateurs...
La Maîtresse a remercié la Mairie pour le financement du projet, mais aussi « les élèves qui ont été le moteur et qui l'ont réalisé avec beaucoup d'enthousiasme. Des enfants qui ont envie de participer à la sauvegarde de notre planète, même à leur niveau...comme des petits colibris ! ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?