AccueilPays d'UzèsCastillon-du-Gard : une nouvelle école, une nouvelle salle polyvalente

Castillon-du-Gard : une nouvelle école, une nouvelle salle polyvalente

Samedi 10 septembre, le maire de Castillon-du-Gard Muriel Dherbecourt, a procédé à la pose de la première pierre du nouveau groupe scolaire et de la salle polyvalente qui lui est intégrée. Un beau projet installé sur le terrain de Font-Grasse.
C’est en présence de nombreux élus et de la préfète que la première pierre de l’école a été posée.
Correspondant - C’est en présence de nombreux élus et de la préfète que la première pierre de l’école a été posée.

Pays d'Uzès Publié le ,

Samedi 10 septembre, en présence de la préfète Marie-Françoise Lecaillon ; du lieutenant de la gendarmerie de Remoulins, Fabrice Revel ; de l’équipe éducative de l’école de Castillon au grand complet ; de nombreux parents et enfants de Castillonnais ; le maire Muriel Dherbecourt a procédé à la pose de la première pierre du nouveau groupe scolaire et de la salle polyvalente intégrée au bâtiment sur le beau terrain arboré chemin de Font-Grasse. Un moment hautement symbolique.

« Sur cet espace exceptionnel, au cœur de la romanité, sur lequel se dégage de bonnes ondes depuis le néolithique, sera construit une école primaire conçue par le cabinet d’architecte Daniel Fanzutti, présente le maire. Le projet a obtenu le label Bâtiments durables Occitanie or ».

Une école locale et durable

Présentée comme un espace fonctionnel, adapté, adaptable et évolutif, l’école disposera d’une architecture contemporaine qui fera écho au site du Pont du Gard. « C’est un projet ancré dans le territoire avec des matériaux locaux (pierre de Castillon, bois) et des entreprises locales. Un projet éco-responsable aussi : chauffage géothermique, panneaux photovoltaïques, brasseurs d’airs, éclairage naturel avec des puits de lumière, récupération des eaux pluviales, cour végétalisée, jardin potager… », se réjouit-elle. Le bâtiment prendra également en compte les enjeux sociaux, en étant utilisé les douze mois de l’année. La salle polyvalente aura une vocation touristique, sportive, accueillera des événements et des manifestations privées.

Coût des travaux : 5 190 690 €

Muriel Dherbecourt a rappelé que ce projet a débuté sous la mandature de Jean-Louis Berne, c’est donc un projet de longue haleine qui a été accompagné, demandant concertation et adhésion du plus grand nombre.

Elle a remercié les différents partenaires sans lesquels ce projet dont le coût total s’élève à 5 190 690 € n’aurait jamais pu voir le jour.

C’est un projet aux enjeux environnementaux, climatiques et sociaux qui s’inscrit dans les problématiques portées par le Département”

52 % du coût est financé par des subventions : 36% de l’État soit 1 800 000 € ; 9,06% du Département, 470 111 € ; 5,78% de la Région, 300 000 € ; 1,75% de l’Union européenne via le Feder, soit 91 086 € et enfin 0,71% de l’Ademe, 36 800 €. Le reste, en autofinancement de la Commune, s’élève à 2 492 692 €.

Carole Bergeri, conseillère départementale du canton de Pont-Saint-Esprit, représentant la présidente du département Françoise Laurent-Perrigot, a souligné : « C’est un projet aux enjeux environnementaux, climatiques et sociaux qui s’inscrit dans les problématiques portées par le Département ».

Claire Lapeyronie, conseillère régionale représentant la présidente Carole Delga, n’a pas caché la fierté que suscite un tel projet : « Construire une école, c’est croire en l’avenir. C’est laisser une marque sur un territoire. C’est aussi soutenir la filière BTP en construisant un bâtiment exemplaire qui utilise des matériaux locaux ».

La nouvelle école est prévue pour 2024

Marie-Françoise Lecaillon, préfète, a insisté sur deux points : « Le temps long dans lequel s’inscrit ce projet s’est transformé en avantage. Il peut ainsi prendre en compte des enjeux environnementaux, énergétiques qu’on aurait pu ignorer s’il avait vu le jour plus tôt. Lors de ma visite sur l’école de Castillon, j’ai pu me rendre compte que celle-ci n’était plus adaptée : configuration en deux sites, vieux bâtiments avec des problèmes de sécurité et d’accessibilité… Il était donc nécessaire d’en construire une nouvelle ».

Puis, un parchemin signé par les différents acteurs a été inséré dans un tuyau de cuivre puis dans la première pierre pour sceller cette histoire commune. Si les travaux ne prennent pas de retard, la nouvelle école pourrait être livrée en 2024.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?