AccueilSportCoupe du Monde : regard d'un président local

Coupe du Monde : regard d'un président local

La coupe du Monde vient de débuter. Entre passions et débats, les acteurs locaux sportifs ont aussi leur avis. Interview.
C’est même parfois drôle à voir, tout le monde devient pronostiqueurs et il n’y a jamais eu autant d’entraîneurs, d’arbitres ou de coachs qu’à cette période !
©LucasLaberenne - C’est même parfois drôle à voir, tout le monde devient pronostiqueurs et il n’y a jamais eu autant d’entraîneurs, d’arbitres ou de coachs qu’à cette période !

Sport Publié le ,

La coupe du Monde vient de débuter au Qatar et l’effervescence anime déjà les discussions des passionnés. Pour autant, nul n’ignore les débats qui l’entourent, comme l’explique Ahmed Maharzi, président de l’ESPU.

Ahmed Maharz : interview

Comment se vit la coupe du Monde dans un club ?

C’est bien simple, c’est LA compétition pour laquelle tout le monde vibre. Les divisions entre clubs s’estompent et laissent place au soutien de tout un pays. C’est même parfois drôle à voir, tout le monde devient pronostiqueurs et il n’y a jamais eu autant d’entraîneurs, d’arbitres ou de coachs qu’à cette période !
C’est stimulant de le vivre entre passionné(e)s, tout le monde parle du ballon rond et vit pleinement la compétition.

Foot : le président de l'Entente sportive Pays d'Uzès croît en l'avenir

Des événements sont-ils à prévoir à l’ESPU pendant la compétition ?

Nous allons essayer oui. Il faut dire que pendant un mois, la vie du club va s’articuler au rythme des différents matchs. Par exemple, nous allons essayer d’organiser les plannings d’entraînements pour qu’ils se terminent quelques minutes avant le début des matchs pour permettre aux jeunes et à leur famille de venir le regarder dans une salle commune.

“C’est même parfois drôle à voir, tout le monde devient pronostiqueurs et il n’y a jamais eu autant d’entraîneurs, d’arbitres ou de coachs qu’à cette période !”

Cela permettra de vivre la coupe du Monde ensemble et de créer des échanges autour de l’événement. Enfin, pour ce qui est de véritables animations ou festivités, tout dépendra des résultats de la France ! Si elle va loin dans la compétition, aucun doute que nous organiserons des choses au club.

Justement, cette équipe de France, quelles sont ses chances dans la compétition selon-vous ?

Elle est la dernière gagnante, grande favorite d’après beaucoup. Pour autant, il faut aussi prendre en compte les récentes blessures, les derniers forfaits. Karim Benzema va beaucoup manquer mais il n’y a pas que lui. Je pense donc qu’elle garde toutes ses chances, mais que les décisions de durée et les stratégies collectives seront cruciales. On a tendance à l’oublier, mais une coupe du Monde c’est cela avant tout, du mental et de la gestion sur le long terme. Notre point fort est offensif mais il faudra rester vigilant, polyvalent, notamment face à des équipes comme le Brésil. Mais j’y crois, la France possède l’effectif et la rigueur nécessaires aux victoires.

Cette coupe du Monde est aussi vivement critiquée.
Quelle est votre position à ce sujet en temps que club ?

Personne ne remet en cause les faits. Les conséquences de l’organisation de cette coupe du Monde sont atroces. Des personnes sont mortes dans la construction des stades, les décisions écologiques sont insensées et les infrastructures en font trop. Le Qatar organise la coupe du Monde. Depuis que nous le savons, ces répercussions étaient à craindre. Et puis, que vont devenir ces stades ? Bien-sûr que toutes ces questions nous interrogent.

“Je n’en pense pas moins mais nous sommes un club, ce sont deux terrains très différents”

Pour autant, récupérer ces faits à des fins politiques ou activistes, je pense que d’autres le feront largement à notre place. Nous sommes des amoureux du ballons rond, nous aimions la coupe du Monde avant que le Qatar ne l’organise et nous l’aimerons après. C’est la fête mondiale du foot ! Je n’en pense pas moins mais nous sommes un club, ce sont deux terrains très différents. Cela serait une bêtise que de ne pas dissocier ces deux aspects que sont les débats et la transmission du football dans une structure. Il y a le sport et il y a les ingérences de ses décisionnaires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?