AccueilSortirExpositionsExposition au jardin médiéval d’Uzès : les couleurs vives de Jean-Claude Le Gouic

Exposition au jardin médiéval d’Uzès : les couleurs vives de Jean-Claude Le Gouic

Les panneaux de tulle de Jean-Claude Le Gouic ont pris place dans une des salles du jardin médiéval d'Uzès. Une exposition à découvrir jusqu'au 1er novembre prochain.
Les panneaux de tulle de Jean-Claude Le Gouic ont pris place dans une des salles du jardin médiéval d'Uzès.
G.B. - Les panneaux de tulle de Jean-Claude Le Gouic ont pris place dans une des salles du jardin médiéval d'Uzès.

SortirExpositions Publié le , G.B.

Jean-Claude Le Gouic a d’abord visité le lieu à l’invitation du peintre et plasticien Pascal Fancony, membre de l’association Arts, architecture et patrimoine. « En me parlant des fils tendus dans la salle que je pourrais utiliser, il m’a en quelque sorte incité à suivre ce chemin », remarque l’artiste qui a ensuite préparé chez lui une dizaine de panneaux de tulle, qu’il a disposés dans l’espace. « Un espace plus large que tout ce que j’avais fait jusqu’ici, qui rendait les couleurs moins denses, j’ai donc travaillé l’effet diaphane, le visiteur peut circuler entre les pans de tulle, inventant lui-même les couleurs selon son point de vue, poursuit Jean-Claude. Étant donné la surface des murs, il n’était pas possible de tout couvrir, j’en ai donc volontairement laissé apparaître des morceaux, comme un corps qui se devine sous des voiles. Je suis content de pouvoir laisser voir ces belles pierres, un tableau ça cache ! »

Guillermo Guiz de passage à Uzès avec son spectacle "Au suivant"

L’artiste peint depuis ses 16 ou 17 ans, expose depuis ses 22 ans. Bien qu’ayant toujours été attiré par l’art abstrait, surtout quand il découvre très jeune l’œuvre du peintre Kandinsky, il commence par du figuratif aux cours du soir des Beaux-Arts puis passe à l’abstrait expressionniste, plus coloré et plus froid, qui cherche à effacer la trace de la marque de l’artiste. En 1998, Jean-Claude Le Gouic, cherchant des couleurs plus vives pour ses tableaux, s’intéresse au fluorescent. Les bombes fluo ne lui donnent pas entièrement satisfaction, un ami lui parle alors d’un magasin qui vend du tulle fluo, ce sera le début des installations de tulle. « J’aime beaucoup faire jouer la couleur, il n’y a pas de peinture, pas de geste, mais ça reste chaleureux », conclut le peintre qui fut enseignant en arts plastiques à l’Université de Provence durant 23 ans et se réclame de la nouvelle abstraction où le « moi » de l’artiste n’est pas dans son geste.

À 78 ans, Jean-Claude Le Gouic ne se lasse pas d’expérimenter. Il a, par exemple, réalisé en janvier une installation à Arras avec des fils de scoubidou.

Exposition visible jusqu’au 1er novembre 2022, au jardin médiéval d’Uzès. Ouvert tous les jours, de 14h à 18h et le week-end de 10h30 à 13h et de 14h à 18h. Tarifs : 7 € ou 3 € (comprenant la visite des lieux). Gratuit pour les moins de 12 ans.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?