AccueilPays d'UzèsFlaux commune test du ramassage au porte à porte

Flaux commune test du ramassage au porte à porte

Flaux a été choisie comme commune test du nouveau mode de ramassage des déchets à recycler : le porte à porte. Son objectif, lutter contre les dépôts sauvage et les mauvais tris.
Denis Juvin et Frédéric Levesque.
Denis Juvin et Frédéric Levesque.

Pays d'Uzès Publié le , Correspondant

Le vendredi 14 octobre, le Sictomu (syndicat de collecte des déchets) et Sud Rhône environnement (syndicat de traitement) se sont déplacés pour rencontrer les habitants de Flaux, village choisi pour tester la nouvelle gestion des déchets qui serait plus pratique pour les usagers.

Sictomu : le tri bientôt collecté en porte à porte ?

La réunion s’est tenue en présence de Frédéric Levesque, président du Sictomu ; d’Audrey Mondolini, directrice technique collecte ; de Sébastien Ferrer, chargé de la collecte Sictomu; d’Émilie Julié, chargée de communication de SRE ; du maire Denis Juvin et du délégué Sictomu responsable pour Flaux, Vincent Philippe.

Une contrainte fiscale

Le président du Sictomu a tenu à présenter lui-même le passage du tri et le ramassage des emballages en porte à porte. En effet, face à l’augmentation des déchets, une amélioration du tri s’impose en vue de réduire le volume et la qualité du tri (30% des déchets sont refusés et sont enfouis. Le coût ? 300€/tonne).

Mieux trier permettrait donc de diminuer la pression fiscale et de se conformer aux normes européennes afin que la France (avant-dernière) remonte au classement des pays recycleurs.

La grande nouveauté : le porte à porte

À partir du 1er décembre 2022, tous les emballages devront être placés dans le sac jaune fourni par la Municipalité.

Le Sictomu ramassera ces sacs jaunes (50 litres) lors de la collecte du reste, en porte à porte, chaque jeudi. Ce sac sera utilisé comme partout en France pour collecter tous les emballages, soit : les plastiques, les bouteilles, les barquettes, les films, le polystyrène ; les emballages papier, cartons et briques alimentaires ; les emballages métalliques (fer, acier, alu...).

Uzès : à la recherche de déchets dans les rues de la cité ducale

Seront par contre refusés : les grands cartons et emballages problématiques ; les emballages ayant contenus des produits chimiques et médicaux ; les emballages en verre ; les objets en papier.

À noter qu’avec la mise en service de la collecte des sacs jaunes, les colonnes jaunes/PMR seront progressivement retirées.

Distribution des sacs jaunes

Un rouleau de sacs sera attribué par personne, soit environ trois pour un ménage. Les rouleaux distribués seront numérotés et donc identifiés. Si un sac jaune contient un intrus, il ne sera pas ramassé, le numéro sera alors communiqué au Sictomu, qui contactera le citoyen pour expliquer le refus et faire corriger l’erreur. Cette prise de contact sera pédagogique et non répressive, (sauf fautes régulières).

Le porte à porte pour éviter les dépôts sauvages

Le passage au tri à domicile et à la collecte en porte à porte devrait constituer un progrès significatif pour le Sictomu comme pour le citoyen.

Son objectif : « supprimer les 30% de déchets refusés et enfouis actuellement ». Ensuite, si possible, le Sictomu pourra supprimer les colonnes, source d’erreur et de dépôts sauvages malsains.

Prochainement, les acteurs de cette initiative vont multiplier les messages d’information sur le sujet et seront à la disposition de la population pour répondre à leurs préoccupations. L’objectif fixé est qu’au 1er décembre, toute la procédure soit opérationnelle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?