AccueilPays d'UzèsFrance services a un an

France services a un an

En douze mois, 366 rendez-vous ont été donnés pour accompagner les usagers dans leurs démarches du quotidien.
Henri Arqué, Fabrice Verdier et Anaïs Amalric.
©D.R - Henri Arqué, Fabrice Verdier et Anaïs Amalric.

Pays d'Uzès Publié le ,

Santé, famille, retraite, impôt ou encore accompagnement numérique, le guichet unique de l’espace France Services a répondu à de nombreuses interrogations des usagers. Au total, 366 rendez-vous ont été honorés sur le territoire de la Communauté de communes Pays d’Uzès, en une année.

Des permanence assurées tous les deux mois dans les villages

Chaque espace France Services permet un accompagnement sur les démarches de neuf partenaires nationaux : La Poste, Pôle emploi, Caisse nationale des allocations familiales, Caisse nationale d’assurance maladie, Caisse nationale d’assurance vieillesse, Mutualité sociale agricole, ministères de l’Intérieur et de la Justice, Direction générale des finances publiques.

Après le succès rencontré dans les villages, l’opération est reconduite en 2023, avec toutefois quelques ajustements à apporter, mais le principal objectif a largement été rempli. « Le bilan est positif, le service rendu. Nous avons la preuve que les services publics ne sont pas en recul ici », rappelle Fabrice Verdier, président de la CCPU.

Politique : le Pays d'Uzès agit pour la transition écologique

Anaïs Amalric, présidente de la Mutuelle sociale agricole du Gard, un des neuf opérateurs, témoigne de la nécessité de ce guichet de proximité qui permet de faciliter l’accès à tous. « Cette démarche a été faite pour aider les personnes qui ont délaissé toutes les formalités administratives et qui perdaient leurs droits par exemple », ajoute-t-elle. Tous les deux mois, des agents formés se rendent dans les villages de la CCPU et reçoivent les habitants du village, voire d’autres villages voisins. « Le système a bien fonctionné chez nous. Dès l’ouverture du guichet, il y a du monde qui attend. Et les usagers ne sont pas tous d’ici. J’espère que l’opération se poursuivra », insiste Serge Bourdanove, maire de Blauzac.

Patrick Timsit lance son festival à l'Ombrière

« C’est une bonne chose pour le village et j’en suis fier, car ce guichet a rendu service aux administrés », abonde Henri Arqué, maire de Saint-Maximin, où la première année a été fêtée. L’opération est financée en grosse partie par l’état et par les neuf opérateurs. « Nous espérons maintenant que l’État maintienne ce service », ponctue Fabrice Verdier. Plus que nécessaire, ce service devient vital, dans les villages où le lien social tend à disparaître.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?