AccueilPays d'UzèsGare aux tiques en Uzège !

Gare aux tiques en Uzège !

Vétérinaire à Montaren-et-Saint-Médiers, le docteur Éric Saragossa livre ses conseils pour agir face aux tiques et s’en prémunir.
Gare aux tiques en Uzège !
Shutterstock - Les tiques peuvent être porteuses de maladies très dangereuses pour le meilleur ami de l'Homme.

Pays d'Uzès Publié le ,

Avec le regain des beaux jours, le taux d’humidité et les températures remontent. Par conséquent, les tiques font leur grand retour et les plus exposés sont nos amis les animaux. Si les chiens et les chats sont les premières victimes de ces vilaines petites bêtes, les êtres humains peuvent également être affectés et devenir leurs hôtes, tout comme les autres animaux. Là où la tique peut se loger, elle prend place. « Les tiques ne sont pas très regardantes sur leurs hôtes, indique le docteur Éric Saragossa, vétérinaire à Montaren-et-Saint-Médiers. Il est fortement déconseillé d’utiliser de l’éther pour endormir la tique car elle risque de relâcher de la salive. Il ne faut pas non plus l’écraser ou tirer dessus. Ainsi, il est préférable de la tourner sur elle-même pour qu’elle se détache toute seule. Il existe aussi de petites pinces à crochets qui servent spécialement à ça. Une fois la tique retirée, il suffit de la mettre dans un papier et de la jeter à la poubelle ».

La R'HandO revient et s'installe au Pont du Gard pour sa deuxième édition

À l’image des moustiques, c’est la femelle tique qui s’accroche sur leur hôte pour pomper leur sang, nécessaire pour sa progéniture et la ponte. La tique reste en moyenne cinq jours avant de se décrocher d’elle-même.

Mortelles pour les chiens

Si les maladies liées aux tiques sont très rares chez les chats, qui présentent plutôt des réactions locales et de gros boutons d’irritations, elles sont plus fréquentes chez le meilleur ami de l’Homme qui peut même en mourir. «Plus on intervient tôt, plus les chances de traitement sont efficaces», prévient le vétérinaire. Liées à de minuscules parasites qui s’accrochent aux globules rouges, les deux maladies assimilées aux tiques sont la piroplasmose et la maladie de Lyme. Chez le chien, on reconnaît la première par une forte température (supérieure à 40°C), de la fatigue et des urines plus foncées. Les chevaux sont aussi concernés par cette maladie. Plus célèbre, la maladie de Lyme est aussi plus rare et plus difficile à repérer. « Les chiens peuvent alors présenter une légère fièvre, autour de 39,5°C, et des douleurs articulaires », décrit Éric Saragossa.

Il vaut mieux prévenir que guérir

Il est aussi possible de prévenir l’arrivée des tiques. En effet, des colliers, des pipettes et des comprimés existent pour protéger nos boules de poils sur la durée. Contre les maladies portées par les tiques, la piroplasmose et la maladie de Lyme, des vaccins peuvent être proposés, toujours pour les animaux. « La prévention reste le meilleur mode de protection de l’animal », précise le professionnel. Chez l’être humain, la maladie de Lyme est bien souvent mal diagnostiquée. Les médecins peuvent la prendre pour de l’arthrose précoce. En France, le taux d’incidence de la maladie de Lyme n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Ainsi, en 2020, d’après Santé publique France, le taux d’incidence annuel de la maladie de Lyme était estimé à 91 cas pour 100 000 habitants soit 60 033 cas estimés.

Bonne nouvelle cependant, le département du Gard n’est que peu concerné par les maladies liées aux tiques.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?