AccueilPays d'UzèsGilets jaunes : quatre ans de rond-point à Uzès

Gilets jaunes : quatre ans de rond-point à Uzès

Les Gilets jaunes de l’Uzège sont parmi les derniers à se retrouver chaque semaine, au rond-point de Pont-des-Charrettes à Uzès. Ils racontent ces quatre années dans un livre, "Le P'tit jaune".
Ils font partie des derniers groupes de Gilets jaunes toujours mobilisés. Les Gilets jaunes de l'Uzège sont présents depuis quatre ans à Pont-des-Charrettes à Uzès. Ils racontent ces années dans un livre qui vient de paraître.
Ils font partie des derniers groupes de Gilets jaunes toujours mobilisés. Les Gilets jaunes de l'Uzège sont présents depuis quatre ans à Pont-des-Charrettes à Uzès. Ils racontent ces années dans un livre qui vient de paraître.

Pays d'Uzès Publié le ,

Les coups de klaxon retentissent toujours à l’approche du rond-point de Pont-des-Charrettes à Uzès. Chaque samedi depuis quatre ans, les Gilets jaunes de l’Uzège sont fidèles au poste. Une occupation, toujours pacifiste, aux multiples raisons que ce groupe relatait de manière régulière sur un petit flyer, «Le P’tit jaune», distribué aux automobilistes. Aujourd’hui, ce flyer est devenu un livre, édité grâce à un financement participatif et disponible après souscription, directement sur le rond-point.

Un livre "poélitique"

Beaucoup de photos, des anecdotes, des citations et des textes ou poèmes écrits par des Gilets jaunes, ce petit ouvrage est présenté comme «un livre poélitique».

On s’y interroge sur le RIC (Référendum d’initiative citoyenne) comme on interpelle les passants sur la démocratie, l’approche sur leur mouvement, les violences policières. Mais on y parle aussi d’espoir, d’alternatives et de solidarité.

Car c’est bien ce mot qui est dans toutes les bouches des Gilets jaunes de l’Uzège pour expliquer leur résistance au fil de ces quatre années.

«Nous faisons partie des 57 rond-points de France encore actifs car la solidarité n’a jamais disparu, elle nous maintient et des liens forts se sont créés entre nous», clame Grégory, Gilet de la première heure.

Détermination intacte

Si le mouvement s’est relativement essoufflé et a disparu des radars, les Gilets jaunes de l’Uzège ne comptent pas laisser tomber. «La situation écologique est catastrophique, le social c’est pareil, l’argent est donné aux riches et les pauvres sont de plus en plus pauvres», poursuit Grégory.

Les Gilets jaunes de l'Uzège sortent un livre

«Nous sommes au paroxysme de la crise civilisationnelle aiguë que vit le pays», abonde Josée. «Si notre mobilisation a permis certaines prises de mesures, c’est loin d’être suffisant, donc nous ne lâcherons rien», affirme Murielle, qui se mobilise depuis longtemps pour l’écologie, à Notre-Dame-des-Landes, au barrage de Sivens... Jean-Pierre cite lui l’essayiste Idris Aberkane : «Nous sommes dans la première guerre mondiale des consciences».

Un livre en forme d'action politique

Alors, la motivation ne disparaît pas et le rendez-vous hebdomadaire est maintenu. «Avec ce livre, nous voulions une vraie action politique car les Gilets jaunes sont un mouvement politique et citoyen», rappelle Grégory qui pense qu’un «autre monde est toujours possible mais surtout qu’un autre monde est urgent». Un espoir partagé par Josée qui glisse que c’est «quand nous sommes au fond du trou que la lumière peut jaillir».

Le livre peut être acheté sur place, au rond-point de Pont-des-Charrettes le samedi matin.
Infos : gjuzes@orange.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?