AccueilPays d'UzèsIncendies à Vallabrix : la solidarité s'est vite mise en place

Incendies à Vallabrix : la solidarité s'est vite mise en place

Trois jours après les incendies qui ont dévasté 40ha de végétation et une bonne partie du centre équestre de l'Étrier de l'Uzège, la solidarité reste forte sur le terrain et sur les réseaux sociaux.
De nombreuses personnes sont venues aidées l'équipe de l'Étrier de l'Uzège pour évacuer la cinquantaine de chevaux.
DR - De nombreuses personnes sont venues aidées l'équipe de l'Étrier de l'Uzège pour évacuer la cinquantaine de chevaux.

Pays d'Uzès Publié le ,

Il était 16h40, dimanche 24 juillet, quand l'incendie a touché les abords de l'Étrier de l'Uzège. Très rapidement plusieurs camions et des dizaines de personnes étaient sur place pour évacuer une cinquantaine de chevaux et poneys de la structure vallabrixoise vers le haras national d’Uzès et dans plusieurs centres équestres des environs.

«La solidarité s’est très rapidement mise en place pour évacuer tous les animaux, y compris les chiens et chats présents. Aucun blessé n’a été constaté. Le matériel du centre a pu être sauvé mais pas la maison de Margot [Atlan, gérante du centre équestre de l’Étrier de l’Uzège]. Elle n’a plus rien, raconte Véronique Grenier, la mère. Merci infiniment à toutes les personnes qui nous ont aidés».

Le haras national d'Uzès a récemment communiqué sur son ouverture au public pour venir voir les chevaux qui étaient à Vallabrix. «Devant cette situation exceptionnelle, nous ouvrons l’accès aux écuries à toute autre personne voulant voir les chevaux. Vous pourrez y accéder pendant les heures d’ouverture au public, soit de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h après vous être présentés à l'accueil du haras national d'Uzès. Un plan vous sera remis».

Lancer le diaporama5 photos

Pour Bernard Rieu, maire de Vallabrix, cet incendie lui rappelle un événement similaire en 1973. «Je n’étais pas encore à Vallabrix à cette époque mais un incendie avait ravagé le massif du Brugas, non loin de l’actuel centre équestre, raconte le premier édile. Les anciens du village ont eu davantage peur ce dimanche car nous étions encerclés par les flammes. Heureusement que les moyens aériens ont été importants pour limiter les flammes».
Bernard Rieu salue également l’implication des habitants qui sont venus en aide à Margot Atlan et le centre équestre pour l’évacuation des chevaux.
Le lendemain du sinistre, Margot Atlan a réagi sur Facebook pour saluer l’implication de chaque personne depuis l’incendie. «Merci aux pompiers et aux gendarmes pour leur travail acharné, merci à toutes les personnes présentes pour aider à évacuer les chevaux, merci à toutes les structures qui ont accueilli nos chevaux».

Un chat toujours porté disparu

Selon les dernières informations, un chat noir, à la queue cassée est toujours porté disparu. Il serait parti en direction du village de Vallabrix. D’un point de vue matériel, en plus de la maison, «beaucoup de paddocks et d’abris ont brûlés. La serre de stockage a brûlé».
Par ailleurs, le restaurant-traiteur La Cigalière, à Aigaliers, a fourni les repas durant l’intervention des sapeurs-pompiers. La Mairie de Vallabrix a elle fournit les petits-déjeuners tous les matins.

Une cagnotte pour l’Étrier de l’Uzège

La solidarité s’est très rapidement organisée autour de Margot Atlan, responsable du centre équestre de l’Étrier de l’Uzège. En plus de l’aide inestimable pour sauver les animaux du centre, la population s’est mobilisée sur les réseaux sociaux récolter des fonds afin de réparer les dégâts de l’incendie. Sur le site Leetchi, une cagnotte a été créée au nom de «Centre équestre l’étrier de l’Uzège». Vous pouvez participer à cette cagnotte via le lien : leetchi.com/c/centre-equestre-letrier-de-luzege

Solidarité aussi envers les pompiers

La solidarité auprès des pompiers intervenant à Vallabrix s’est rapidement installée à partir de dimanche soir. Grâce au groupe Facebook Tous ensemble autour de l’Uzège, Sébastien Larribe a regroupé les soutiens sur le territoire. Après le recueil de deux caddies de produits alimentaires chez Carrefour et Utile Uzès ou encore de baguettes de Marie-Blachère toujours à Uzès, c’est la pizzeria La Familia, proche du musée Haribo, qui a fourni, mardi 26 juillet, 15 pizzas pour les soldats du feu.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?