AccueilPays d'UzèsJournée des sports pour les MFR dans la vallée de l’Eure

Journée des sports pour les MFR dans la vallée de l’Eure

À l’initiative de plusieurs professeurs d’EPS des Maisons familiales rurales (MFR) du territoire, une journée de pratique et de découverte sportive était organisée dans la vallée de l’Eure, le mardi 17 mai.
Journée des sports pour les MFR dans la vallée de l’Eure
Alban Laffitte - Match de foot sous le soleil au cœur de la vallée de l'Eure pour les élèves des MFR du territoire.

Pays d'Uzès Publié le ,

Près de 350 jeunes ont sué sous le chaud soleil de la vallée de l’Eure. Mardi 17 mai, pour cette première dans un lieu naturel, six MFR de la région ont participé à une journée sportive organisée sous l’impulsion de plusieurs professeurs d’EPS des Maisons concernées.

« L’idée était de redynamiser le sport autour d’une vertu éducative, présente Julien Renaud, de la MFR Le Grand mas à Uzès. Il y a une cinquantaine d’encadrants et une quinzaine d’intervenants tout au long de la journée ».

Un institut médico-éducatif et un Centre de formation d’apprentis (CFA) spécialisé dans le sport étaient présents. « Nous mettons également en avant les valeurs sportives comme la cohésion, le dépassement de soi, toujours dans un aspect ludique », enchérit Arnaud Bertrand, professeur à la MFR de Marguerittes.
Julie-Anna Roudil, professeur à Castillon-du-Gard a également pris une large part à la mise en place de l’événement et a pris plusieurs fois la parole sur la scène aménagée pour la remise des prix et le lancement des différentes animations.

Cross, tir à l’arc et football

Qui dit remise des prix, dit compétition. La journée a ainsi débuté par des cross dans le cadre naturel de la vallée de l’Eure. « Deux distances étaient proposées, 3 et 6km. Un podium récompensait les trois meilleurs garçons et les trois meilleurs filles, détaille Julien Renaud. Une randonnée était également proposée pour explorer la vallée ».
Outre l’aspect compétitif, la découverte de plusieurs disciplines a animé la journée. Ultimate frisbee, tir à l’arc, rugby et football ont donné lieu à de nombreux matchs. « Ça fait plaisir de voir les jeunes aussi impliqués durant toute la journée, se réjouit Arnaud Bertrand. On sent qu’ils avaient besoin et envie de se retrouver autour du sport après tout ce temps ».

« Nous avions l’habitude de créer ce genre d’événements pour des causes caritatives depuis plus de 10 ans, notamment avec des organismes comme Ela. Mais rarement dans un lieu aussi emblématique, rappelle Julien Renaud. Cette première à la vallée de l’Eure est une réussite. Nous avons reçu le soutien de la Mairie. L’événement est inscrit dans le cadre du label Terre de jeux. Il y a un véritable désir de transmission de savoir et de passion ».

Partage d’expérience

Outre la découverte de plusieurs pratiques, les quelque 350 jeunes ont pu partager et s’enrichir des expériences de plusieurs figures du sport. Lionel Lefebvre (lire ci-dessous) a notamment répondu à l’appel.

« Dans la région, il existe peu d’opportunités pour les jeunes de parler de sport, reconnaît le membre de l’équipe de France de bobsleigh. C’est également l’occasion de parler des Jeux olympiques d’hiver, du bobsleigh qui est assez méconnu. J’accorde beaucoup d’importance à ce partage avec le jeune public dans les écoles ».

Alain Portes, ancien international de handball à l’époque des Barjots, dans les années 90 et entraîneur de plusieurs sélections nationales comme l’équipe de France féminine, est allé au contact de jeunes. « Ça permet de voir que les jeunes peuvent être passionnés et motivés par la pratique sportive, avance celui qui est aujourd’hui professeur d’EPS. Nous insistons sur les valeurs que le sport prône, c’est important ».

Apprendre autant en classe qu’à l’extérieur

Olivier Bernard, président des MFR du Gard et de l’Hérault, était également sur place pour soutenir l’organisation. « Cela met en valeur l’outil éducatif que représente une MFR. Il est possible d’apprendre autant en classe qu’à l’extérieur, au contact du terrain ».

Enfin, Didier Hamon, de 16-30 formation, présentait les formations à disposition. « Plusieurs BPJEPS peuvent donner envie. Il y a beaucoup de place pour les jeunes qui ont un projet, avec une motivation pour aller au bout. Dans les métiers du sport comme ceux de la restauration, il y a plus d’offres que de demandes », note Didier Hamon.

Un peu d’olympisme dans la vallée de l’Eure

Le sportif professionnel castillonnais Lionel Lefebvre, qui a participé aux derniers Jeux olympiques d’hiver à Tokyo avec l’équipe de France de bobsleigh,a longuement échangé avec les jeunes et les professeurs sur ses entraînements, les autres sports qu’il pratique ou encore sur ses relations avec les sponsors.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?