AccueilSortirL’itinérance du festival des Azimutés

L’itinérance du festival des Azimutés

Les Azimutés reviennent avec la huitième édition de son festival de photographies. Cette année, l’itinérance va les amener à Uzès, du 3 au 14 mai, puis à Belvezet, du 18 au 28 mai et enfin à Saint-Quentin-la-Poterie, du 21 au 31 juillet.
L’itinérance du festival des Azimutés
Alban Laffitte - Plusieurs séries imprimées sur des bâches grand format, lors du précédent festival des Azimutés, seront exposées à la médiathèque d'Uzès cette année.

Sortir Publié le ,

Le message des Azimutés d’Uzès reste identique : s’engager pour le respect du vivant et la préservation de la planète, à travers la photographie et des actes concrets. Mais la pandémie a poussé l’association à repenser l’approche de son festival photo, dont la huitième édition débutera à Uzès, le 3 mai.

« Nous avons été pris par les circonstances des deux dernières années, avoue Gisèle Soltys, responsable du festival. Nous souhaitions ainsi aller à la rencontre des gens car ils peuvent un peu moins bouger pour différentes raisons ».

Avec des étapes relativement proches d’Uzès, le festival mise donc sur l’itinérance avec des rendez-vous non seulement dans la cité ducale, du 3 au 14 mai, mais aussi à Belvezet, du 18 au 28 mai, pour terminer sa route à Saint-Quentin-la-Poterie, du 21 au 31 juillet, avec un programme différent pour chaque date.

Lancer le diaporama2 photos

Picasso, Renoir, Monticelli : Morceaux d’histoire de l'Art à Uzès

Instinct primaire et écologie

« Les thèmes de l’écologie, de la préservation de la planète, de reliance et de connexion seront toujours abordés à travers la série de 12 bâches grand format utilisées pour notre précédente édition, ajoute Gisèle Soltys. C’est une façon pour nous d’incarner véritablement nos choix ». Elles seront exposées dans la cour de la médiathèque, côté Port-royal.
Afin d’accentuer le message, les Azimutés ont invité Guillaume Binet pour l’exposition « L’esprit des lieux », dans la chapelle de la médiathèque d’Uzès. Ce grand fan de nature a développé une série sur la forêt quand l’homme n’est pas présent.

« Cela nous ramène à quelque chose de primaire, emprunt de mystère, qui témoigne d’une envie de se rapprocher de l’essentiel ».

Guillaume Binet mettra en place un univers bien marqué, avec une ambiance sonore qui transportera le spectateur dans l’univers du photographe. L’artiste sera présent à la médiathèque du 3 au 6 mai pour le lancement du festival, avec un vernissage le vendredi 6 mai, à 18h.
La cour de la mairie d’Uzès accueillera Maxcasa pour sa série autour des « Cueilleurs sauvages ». Le photojournaliste est parti à la rencontre des personnes qui font perdurer la pratique ancestrale de cueillettes de plantes sauvages et rares. « Cela ramène là encore à instinct primaire, avec des personnalités attachantes et solidaires ». En marge du vernissage de cette exposition, le samedi 7 mai, à 12h, en présence de l’artiste, Mathieu Brunet, directeur d’Arcadi, à Méjannes-lès-Alès, spécialisée dans les herbes de France et l’holacratie, une forme de management constitutionnel favorisant la répartition des tâches, interviendra au cours d’un échange sur le sujet, à 11h, à la mairie.
« C’est la première fois que nous allons aussi loin dans le concept de notre festival », se réjouit Gisèle Soltys.

La suite du programme sera prochainement développée. Plus d’infos : lesazimutesduzes.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?