AccueilPays d'UzèsL'association uzétienne In situ donne le ton pour 2022

L'association uzétienne In situ donne le ton pour 2022

Visite virtuelle, expositions et graffitis... Lors de leur assemblée générale, les bénévoles de l’association ont donné la couleur pour les années à venir.
Salariés et bénévoles d’In situ occupent le terrain pour préparer la saison.
Emeline Bertel - Salariés et bénévoles d’In situ occupent le terrain pour préparer la saison.

Pays d'Uzès Publié le ,

Ce samedi 19 mars 2022 s’est tenue, à la salle des Gardes du Jardin médiéval, l’assemblée générale d’In situ. Dans leur quartier, les bénévoles se sont vus présenter le rapport d’activité et la situation financière de l’association qui a la charge du Jardin médiéval de la cité ducale. « Nous pouvons être fiers de cette réussite qui est le résultat de l’engagement de tous, membres du conseil d’administration, salariés et bénévoles », lance Christian de Beaupuy, président de l’association.

Après une année où les entrées ont été très affectées par la situation sanitaire, In situ renoue avec les scores de fréquentation d’avant pandémie. « Nous comptabilisons 19 737 entrées en 2021. 15 890 payantes et 3 847 gratuites », détaille Christian de Beaupuy.

Pont du Gard : un espace dédié aux entreprises

Avec un bilan financier plus que satisfaisant, In situ se projette dans l’avenir avec sérénité. « Cinq mois dans l’année, les jardins sont fermés au public mais il faut quand même rémunérer les employés et les jardiniers, poursuit le président de l’association. On a besoin d’un fonds de roulement de 40 000 € pour payer nos salariés sur cette période de fermeture. 73% de nos dépenses correspondent aux salaires et aux charges ».

De plus, afin de parfaire leur collection de prestigieuses distinctions, le Jardin médiéval est dans l’attente de l’obtention du très renommé label « Jardins remarquables ».

Les années à venir en ligne de mire

Pour 2022 et les années suivantes, les bénévoles de l’association ne tarissent pas de projets, à l’image de la visite virtuelle du « jardin au fil des saisons » dont la captation débutera d’ici quelques semaines. Il sera possible de visionner cette vidéo dès la saison 2023 sur des tablettes ou grâce à un écran dans la salle des Gardes. In situ compte également mettre en valeur les graffitis historiques réalisés par les prisonniers grâce à un éclairage rasant et des pupitres explicatifs. Un projet mis en pause pendant la pandémie mais qui devrait voir le jour dès 2023. « On s’est rendu compte que les gens ne parlaient jamais des graffitis des prisonniers sur internet alors qu’ils sont extraordinaires », souligne Ginette de Beaupuy, secrétaire adjointe de l’association.

Uzès. Une belle saison pour la truffe

Et cette année encore, le Jardin médiéval et sa salle des Gardes serviront d’écrin pour diverses expositions et trois concerts. Des moments souvent très attendus par les Uzétiens, les habitués et les gens de passage.

Cette année, le bureau a décidé d’augmenter de 1 € le prix de l’entrée, le faisant passer de 6 à 7 €. « Depuis plus de dix ans, nous n’avions jamais augmenté les prix », explique Christian de Beaupuy. Les portes du jardin médiéval rouvriront au public le 1er avril pour sa saison 2022.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?