AccueilSortirEvènements« Les enfants jouent à la guerre »

« Les enfants jouent à la guerre »

Sophie Marinopoulos, déléguée communautaire et psychologue, animera un débat à la CCPU pour guider les parents face aux questionnements de leurs enfants.
Sophie Marinopoulos animera cette conférence.
Emeline Bertel - Sophie Marinopoulos animera cette conférence.

SortirEvènements Publié le ,

Comment en êtes-vous arrivée à l’idée de faire cette conférence ?

À chaque fois qu’il y a eu des événements avec des risques traumatiques, les psychologues ont été très sollicités pour répondre aux inquiétudes des parents. On sait qu’à chaque fois qu’il y a des événements dramatiques, au niveau national ou international, ça vient impacter les enfants. Ça se traduit par les questions des parents qui ont leurs propres observations et qui ont besoin d’en parler et d’échanger pour ne pas rester seuls avec leurs inquiétudes. Parfois, les parents ne savent pas jusqu’où aller avec leurs enfants, dans les paroles difficiles. Quels mots on peut utiliser. Les professionnels ont remarqué que les enfants jouaient à la guerre d’Ukraine au lieu de jouer à loup glacé. On voit que la question de la guerre, ils l’ont entendue sans forcément la comprendre. Mais ce qu’ils ont bien compris, c’est que ça affectait leurs parents. Les enfants perçoivent immédiatement l’état psychologique de leurs parents.

Ce qui paraît surprenant c’est que les enfants puissent être touchés par un événement dans un pays dont ils ne connaissaient même pas le nom…

Mais ils connaissent leurs parents et ils sentent, ils éprouvent leurs parents qui sont inquiets. Ça les inquiète. L’Ukraine peut paraître loin, mais c’est très proche car c’est dans le cœur de papa et maman qui sont inquiets.

"Ma maison est à Kharkiv"

Les enfants font donc preuve de beaucoup d’empathie ?

Ils détectent dans quel état d’esprit vous êtes. Ils peuvent avoir tendance à vouloir soigner leurs parents, les consoler, en prendre soin alors que ce n’est pas leur travail. Il faut préserver l’enfance de nos enfants et accompagner les parents pour qu’ils trouvent les mots justes. D’une famille à l’autre, les parents ne vont pas utiliser les mêmes termes. Il faut trouver les mots avec lesquels ils se sentent bien.

Les parents peuvent être eux-mêmes dépassés par les jeux et les propos des enfants ?

C’est pour ça que l’on va proposer un débat plus qu’une conférence. Pour être présents pour ces parents, qui se sentent dépassés et envahis, qui ne savent pas quoi dire à leurs enfants. On va en parler ensemble, on va trouver les mots juste ensemble. Et leur montrer qu’ils ne sont pas tout seuls face à leurs enfants, qu’ils peuvent prendre appui sur des professionnels. Cette conférence est une initiative un peu originale sur le territoire car il y a évidemment des actions de solidarité envers les Ukrainiens avec l’aide et l’accueil mais il faut aussi s’intéresser à la façon dont les enfants vont vivre ensemble, avec leurs futurs petits copains ukrainiens.

Ukraine : la solidarité s'organise en Uzège Pont du Gard

Peut-être est-il plus simple de se rendre à une conférence que de faire la démarche de prendre un rendez-vous chez un psychologue ?

Ces moments de débat permettent d’aller écouter ce que disent les autres, de dédramatiser le fait d’aller parler avec un psychologue. Quand votre enfant a de la fièvre, vous allez voir le médecin. Quand vous trouvez qu’il n’est pas comme d’habitude, plus anxieux, vous venez nous voir. Parfois, il n’y a rien du tout. Parfois, on peut détecter de l’angoisse et effectivement, un court suivi peut-être nécessaire.

On parle des enfants mais cette conférence peut aussi s’adresser aux parents d’adolescents ?

Il n’y a pas de limite d’âge. Bien sûr, les questions vont être différentes en fonction de l’âge de l’enfant mais tout le monde va se retrouver dans le « qu’est-ce que je peux dire ? ». La conférence n’est pas là pour soigner des traumatismes mais pour les prévenir et les éviter. On fait des débats et on en fera plusieurs s’il le faut afin que les parents comprennent qu’ils ne sont pas seuls face à leurs enfants.

Conférence le jeudi 31 mars 2022, à 18h, aux locaux de la Communauté de communes du Pays d'Uzès. Gratuite. Places limitées. Inscriptions au 04 66 03 09 00.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?