AccueilSortirExpositionsLola Jamin affirme son trait pour dessiner le monde équin et animal

Lola Jamin affirme son trait pour dessiner le monde équin et animal

Dans la Galerie David Jamin à Uzès, Lola, la fille du célèbre peintre, expose ses dessins du monde animal et équin. Son exposition traduit une évolution constante de son art.
Lola Jamin expose jusqu'à la fin de l'été dans la galerie de son père, David, au 9, rue Saint Théodorit.
Alban Laffitte - Lola Jamin expose jusqu'à la fin de l'été dans la galerie de son père, David, au 9, rue Saint Théodorit.

SortirExpositions Publié le ,

Artiste en herbe depuis de nombreuses années, Lola Jamin s’émancipe de plus en plus depuis la fin de ses études d’art et design à Nîmes. Elle expose, dans la galerie familiale de la rue Saint Théodorit, jusqu’à la fin de l’été, ses dessins, basés sur des techniques sèches, où le monde équin et animal tient une place prépondérante. La fille de David Jamin utilise le fusain, la craie graphite et depuis peu l’aquarelle. « J’ai aussi appris à utiliser le numérique. Même si je ne l’utilise pas trop en ce moment, je ne ferme pas la porte à revenir sur cette technique plus tard car elle offre de nombreuses possibilités ». Son univers tourne inévitablement autour de sa passion du cheval qu’elle nourrit notamment auprès d’Emmanuel Pédeneau et l’écurie Font Clarette d’Arpaillargues mais également au centre équestre l’Oregon, à Uzès, par l’attelage et le soin apportés aux chevaux.

« Cela vient naturellement. Je m’inspire beaucoup plus facilement de ce que je vois directement plutôt qu’en photo, il y a un ressenti différent, je me sens beaucoup plus proche de l’animal ».

Petit à petit, l’art de Lola Jamin s’émancipe. Son exposition regroupe ses dernières œuvres et notamment des dessins d’ânes qui « dégagent une certaine sérénité mais aussi un aspect plus sauvage que le cheval qui est assez docile », décrit l’artiste. Elle ajoute aussi quelques touches de couleurs et de portraits humains, qu’elle fait entrer dans son univers sans qu’ils ne prennent une place prépondérante. Sans se fixer d’objectifs précis, Lola Jamin poursuit sa progression dans le monde artistique, sous l’œil bienveillant de son père.

« Elle s’est rendue compte avec la première exposition à Calais et à travers ses projets durant ses études qu’elle pouvait être soutenue et encouragée dans le cadre de son travail », savoure David Jamin.

L’exposition de Lola Jamin est visible dans la galerie du 9, rue Saint Théodorit, tous les jours, sauf le jeudi, de 15h à 19h ou sur rendez-vous au 04 66 03 08 34.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?