AccueilSortirLussan se livre pour la 18e année

Lussan se livre pour la 18e année

La 18e édition du festival Lussan se livre se tiendra dans le village féodal, le dimanche 28 août, toute la journée. Des rencontres, des dédicaces et des conférences avec une cinquantaine d’écrivains sont au programme.
Archives. Marie Desplechin, Serge Bloch, Jean-Marc François, maire de Lussan et Didier Lauga, alors préfet du Gard.
DR - Archives. Marie Desplechin, Serge Bloch, Jean-Marc François, maire de Lussan et Didier Lauga, alors préfet du Gard.

Sortir Publié le ,

Un rendez-vous attendu et incontournable à Lussan pour finir l’été 2022 en douceur, toute la journée du dimanche 28 août avec la 18e édition de Lussan se livre.
Sur la place des Marronniers de Lussan, labellisé plus beau village de France, se tiendra le festival de littérature avec une cinquantaine d’écrivains, présents pour des dédicaces et échanges. Le choix est toujours aussi éclectique : romanciers, historiens, poètes, dessinateurs auteurs de BD, littérature jeunesse et enfantine...

Trois marraines et des conférences

Cette année, trois marraines ont été sélectionnées. Zarina Kahn participera à une conférence le dimanche 28 août, à 11h.
Susie Morgenstern présentera son travail au public à 14h30, alors que Perla Servan-Schreiber, troisième marraine, lui succédera à 16h.
Tous ces rendez-vous seront animés par Jean Achache, membre de l’association toujours très actif en marge du festival. Ils seront gratuits et se tiendront dans un joli jardin ombragé mis à disposition par la famille Chastanier.
La Maison de la presse d’Uzès sera cette année encore dans le village et présentera de très nombreux écrivains et ouvrages.
La buvette permettra de se désaltérer et deux food-trucks proposeront une cuisine originale et variée. Le parking gratuit et obligatoire est situé en bas du village.

2004, début de l’histoire

C’est en 2004 qu’une bande d’amis amoureux de la lecture et du village de Lussan ont décidé de créer la première journée consacrée aux écrivains et aux livres, encouragés et fortement aidés au départ par Jean-Louis Calvet, auteur uzétien et par Leïla Shahid, de Lussan. Une association regroupant les villages du canton de Lussan a donc été créée. Yvan Verdier, à l’époque maire et conseiller général du canton de Lussan, fut le président en collaboration avec Chantal Siméoni, alors élue à Pougnadoresse. Quasiment tous les villages du canton avaient un représentant au sein de l’association qui s’appelait à l’époque « Le grand Lussan se livre Fontarèches, la Bruguière, Fons-sur-Lussan, La Bastide-d’Engras ».
L’esprit de tous ces bénévoles étaient de promouvoir la culture en milieu rural, de mettre à l’honneur les auteurs régionaux et d’organiser un festival gratuit et accessible au plus grand nombre. Au fil des ans, de prestigieuses personnalités sont venues dans le village comme Leïla Shahid, marraine d’honneur dès la deuxième année, qui a vraiment cru à ce projet et qui a ouvert son carnet d’adresses. C’est grâce à elle que le célèbre dessinateur de presse Plantu a été le parrain du festival en 2016. D’autres personnalités ont également répondu présent année après année comme Edgar Pisani, Bernadette Lafont ou Yves Aubin, auteur lussanais. Un célèbre habitant s’est intégré à l’équipe, Serge Bloch, parrain en compagnie son amie Marie Desplechin, en 2018. Il ne faut pas non plus oublier Frédérique Hébrard, Louis Velle et leur fille Catherine Velle, Alexandre Adler ou encore Ariane Ascaride l’an dernier. La notoriété du festival a dépassé les frontières du Gard et comme le dit le président :

« Au début, nous cherchions des écrivains et maintenant les écrivains viennent à nous », savoure Yvan Verdier.

L’association, qui va fêter ses 18 ans, a toujours à cœur de mettre en lumière les auteurs régionaux comme Laetitia Chazel, de Lussan ou Dany Rousson, de La Bruguière.
En 2018, le préfet de l’époque Didier avait rencontré les responsables et les membres de l’association, avec le maire Jean-Marc François, pour les féliciter de l’organisation de ce rendez-vous devenu incontournable. L’année suivante, Franck Riester, alors ministre de la Culture, a envoyé une lettre d’encouragement et de félicitations pour cette initiative. Des encouragements qui sont allés droit au cœur de tous les bénévoles de l’association.
Au fil des ans, des anciens sont partis, des nouveaux sont arrivés mais l’esprit de convivialité du début n’a jamais changé.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?